1 et 2 centimes d’euro : devraient-ils disparaître ?

Publié dans 1/10/2020 par Claire Deschamps

1 et 2 centimes d'euros suppression

La Commission européenne a annoncé qu’au cours des 15 prochaines semaines, elle attendra l’avis des gouvernements de l’UE, d’autres institutions et des organisations civiles et de consommateurs sur ce qu’ils pensent de l’utilisation de pièces de 1 et 2 centimes d’euro. La Commission précise qu’elle examinera l’année prochaine s’il convient de proposer des modifications législatives pour éliminer l’utilisation de ces pièces.

1 et 2 centimes d’euro : devraient-ils disparaître ?

Il est à noter qu’un rapport de 2018 tient compte des pertes dues au maintien en circulation des plus petites pièces en euros.

La Commission déclare qu’elle a l’obligation d’évaluer de manière continue si l’utilisation des différents moyens de paiement en euros répond à l’objectif d’accessibilité publique et de prix pour la production et l’utilisation.

Selon ce rapport, le maintien des plus petites pièces en euros est déraisonnablement coûteux, et la majorité des citoyens préfèrent les laisser tomber.

Il est prévu que la Commission propose des règles paneuropéennes pour arrondir les prix de vente. Des règles similaires ont été récemment introduites en Belgique, où à partir de cette année les commerçants sont autorisés à arrondir le compte et, par exemple, pour 1,26 € pour prendre 1,30 € chacun, et à 1,24 € pour 1,20 € lorsque le paiement est effectué en espèces.

« Les règles de l’UE sur les pièces en euros stipulent que les institutions de l’UE devraient examiner périodiquement l’utilisation de différentes dénominations de pièces en euros en termes de coûts et d’acceptabilité publiqu », a déclaré la consultation.

La commission « étudiera attentivement les conséquences économiques, environnementales et sociales de l’introduction de règles uniformes d’arrondissement », a-t-elle déclaré lundi.

Les citoyens et les institutions ordinaires sont invités à partager leurs opinions et suggestions sur la question de savoir si les prix devraient être arrondis et les petites pièces abandonnées.

Les citoyens sont invités à laisser des commentaires sur le site Web de la Commission. Un rapide coup d’œil aux commentaires suggère que les opinions étaient partagées.

Un commentateur français a écrit : « Je suis favorable à la suppression des pièces de 1 et 2 cents. Ils sont coûteux à produire, à transporter, et encombrer les bourses sans fournir de service réel. En outre, ces « etit » pièces me semblent d’autant moins nécessaires que les paiements par carte et sans contact ont augmenté de manière significative (surtout depuis l’épidémie de Covid). »