Aller à la piscine pendant l’épidémie de coronavirus est-il sans danger?

Publié dans 20/05/2020 par Laetitia Lasalle

aller à la piscine

Il parait que le COVID-19 peut être capable de survivre dans l’eau pendant quelques jours et potentiellement même des semaines. Mais il y a un grand ‘mais’ qui va plaire à tout ceux qui veulent aller à la piscine cet été, mais ne savent pas si cela est sans danger. Tout simplement parce que le virus peut survivre dans l’eau pendant quelques jours ne veut pas nécessairement dire qu’il soit présent en des quantités assez grandes pour vous infecter.

Aller à la piscine est-il une bonne idée pour cet été?

dangers des plages

Alors peut-on aller à la piscine sans être inquiète d’une infection éventuelle ? En réalité des études scientifiques ont suggéré que le SARS-CoV2 peut au fait rester sur des surfaces mouillées pour une période de temps. Ainsi par exemple une étude scientifique publiée dans le journal ‘Water Research’ en 2009 a trouvé que deux virus qui ont des similarités à l’origine du virus SARS, aux gastro-entérites transmissibles et à l’hépatite de souris, peut survivre des jours et même des semaines dans l’eau. L’équipe de l’Université de la Caroline du Nord qui ont effectué l’étude ont conclu que le coronavirus peut rester infectieux pendant de longues périodes de temps dans l’eau et dans des eaux usées décantées pasteurisées, en suggèrent que l’eau contaminé est un véhicule potentiel pour l’exposition humaine si des aérosols sont générés.

Il parait que ce n’est pas l’eau des piscines ou de la mer qui pourra nous infecter

aller à la piscine pendant le coronavirus

Ensuite il y a eu une étude scientifique sur de la matière fécale publiée le 17 avril au mesRxiv. Pour cette étude, l’équipe a échantillonné des eaux usées dans la plus grande zone de Paris pour plus d’un mois.  L’équipe scientifique a trouvé que la concentration de SARS-CoV2 corrélait avec le nombre des cas de COVID-19 dans la région pendant ce temps. En d’autres mots, lorsque les cas de COVID-19 augmentaient, la concentration de SARS-CoV2 dans les eaux usées augmentaient également. Et c’est encore une raison pour laquelle éclabousser les eaux usées ou respirer profondément près des eaux usées n’est probablement pas une bonne idée.

Il faudra prendre des précautions cet été avant d’aller à la piscine ou à la plage

dangers d'aller à la piscine

Mais cette seconde étude n’a pourtant pas encore été publiée dans une revue scientifique à comité de lecture. Cela veut dire que de vrais experts scientifiques n’ont pas eu la chance de réviser cette étude pour ses qualités ou sa précision. Alors il n’y a pas vraiment de garantie que cette étude scientifique sera jamais publiée dans une revue scientifique à comité de lecture.

aller à la piscine pendant le COVID-19

Indépendamment, les résultats des deux études scientifiques suggèrent bien que le virus peut survivre pour une période de temps dans l’eau, ce qui veut initialement dire que vous pouvez bien vous infecter si jamais vous décidez d’aller à la piscine et cette piscine soit infectée. Mais il y a encore un grand ‘mais’ ici aussi. Aucune de ces deux études scientifiques ne suggère que vous pouvez vous infecter avec le COVID-19 à partir de l’eau dans les conditions où vous seriez normalement exposé à l’eau. C’est-à-dire en buvant de l’eau, en vous douchant ou en nageant à moins que vous ne le fassiez dans de l’eau usée ou eau sale.

aller à la piscine est-il dangereux

Au fait, d’après le Centre de contrôle et prévention des maladies, le COVID-19 n’a jamais encore été trouvé dans de l’eau buvable. Et l’Agence de protection environnementale américaine dit que le risque de l’eau buvable est très bas et que les américains peuvent continuer à utiliser l’eau de robinet comme d’habitude. Un tel virus doit passer à travers toutes la filtration et du traitement dont l’eau est transmise et cela peut être très difficile pour le virus de survivre dans de telles conditions.

aller à la piscine pendant la pandémie

En plus de cela, le fait le plus important concernant l’eau est que c’est bien de l’eau. Et l’eau a la capacite de dissoudre certaines choses. Même si le COVID-19 arrive à survivre la filtration et le traitement de l’eau buvable, il est possible qu’il ne soit pas dans de telles concentrations pour vous infecter. Chaque virus a besoin d’une dose minimale infectieuse présente pour pouvoir infecter. Et même ce n’est pas complétement clair encore quelle est la dose minimale infectieuse pour le COVID-19, la dilution rend cela moins probable que ce qui vous parvient de l’eau puisse dépasser ce seuil.

aller à la plage

Le même s’applique probablement à l’eau dans les piscines et les jacuzzis. Il n’existe pas d’évidence que le virus qui cause le COVID-19 peut être propagé à travers l’eau dans les piscines, les jacuzzis, les spas ou dans les aires de jeux aquatiques. Dans ces endroits, l’eau ne va pas seulement diluer le virus, mais la désinfection avec le chlore et le brome vont probablement désactiver le virus.

aller à la plage cet été

Et si vous voulez vraiment aller à la piscine et s’y baigner, il vaut alors bien vous assurer que l’eau soit bien traitée. Dans le cas contraire, il est déconseillé d’aller à la piscine ou d’utiliser les jacuzzis. Parce que même si vous n’attrapez pas le Covid-19, il existe plein d’autres microbes qui peuvent se trouver dans les piscines et qui trouvent vous rendre malade.

ouverture des piscines

Et en ce qui concerne les mers et les océans, ce sont des surfaces assez grandes et ces surfaces sont en mouvement. Ces deux aspects suffisent pour diluer et séparer les virus assez rapidement. Le sel dans l’eau peut également diminuer le virus. Mais cela ne veut pas encore dire que vous devez vous dépêcher à aller à la piscine ou à la plage.

prendre des précautions à la plage

En ce qui concerne le COVID-19, la chose la plus risquée dans les piscines, les jacuzzis, les mers et les océans n’est pas l’eau elle-même. Non, ce sont la tousse, les éternuements, les halètements, le fait de se toucher le visage que l’on peu faire à côté de l’eau. Ce sont aussi les choses que l’on touche souvent comme les chaises, les serviettes, les tongs et les barrières de sécurité qui présentent un danger pour contacter le COVID-19.

dangers du coronavirus à la plage

Alors, la clé encore une fois est de prendre toutes les précautions nécessaires : pratiquer le distancement social, se laver les mains, désinfecter les objets et éviter de toucher de toucher votre visage. Et si vous voyez un objet comme un signe, une statue ou une serviette par exemple, éviter de le toucher. Parce que vous ne pouvez pas savoir s’il n’est pas infecté.

éviter d'aller à la piscine

Il est également important d’attendre avant que les piscines et les plages soient officiellement ouvertes avent d’aller à la piscine ou à la plage. Oui, rester enfermé n’est pas facile. Mais la patience dans ce cas est vraiment la meilleure chose à faire.  Une fois que ces endroits soient officiellement ouverts, ce n’est pas la peine de s’y dépêcher. N’oubliez pas que le virus circule fortement encore et soyez prudents.

prendre des précautions à la piscine

piscines publiques et coronavirus