Apple et Google ont annoncé un projet commun

Publié dans 16/04/2020 par Claire Deschamps

apple et google annoncent une collaboration

Apple et Google ont annoncé un projet commun qui permet aux téléphones mobiles d’être informés des contacts infectés du nouveau coronavirus. Le fait que des rivaux irréconciliables se soient réunis pour un objectif commun, à savoir le suivi des contacts, montre qu’il s’agit d’une pandémie grave.

Quel est le nouveau projet d’ Apple et Google

Les experts en sécurité de l’information mettent en garde contre d’éventuels risques de sécurité pour ces utilisateurs. ILs expriment des doutes quant à la justification d’un tel suivi des contacts à grande échelle.

Apple et Google ont annoncé un projet commun qui introduira un logiciel spécial. Il fonctionnera sur leurs systèmes d’exploitation iOS et Android pour alerter l’utilisateur des contacts récents infectés par le coronavirus. Le nouvelle de la collaboration a été annoncée par le New York Times.

Un tel système sera créé dans les prochains mois. Il affectera plusieurs milliards d’utilisateurs.Les appareils électroniques enregistreront les signaux d’autres appareils qui se trouvent à proximité immédiate du propriétaire. Ensuite, ils informeront de la potentielle infection au COVID-2019. Les sociétés sont unanimes qu’un système avancé de suivi des personnes infectées et de ceux qui les ont contactées peut aider à freiner la pandémie.

Une collaboration qui touchera presque toute la planète

Cependant, cette combinaison de deux géants de l’informatique qui, en «temps de paix», se font concurrence, soulève de nombreuses questions sur la confidentialité des utilisateurs. Ce n’est un secret pour personne que presque tous les smartphones dans le monde fonctionnent avec iOS ou Android. Par conséquent, ce système couvrira presque toute la planète. Il touchera tous les propriétaires de smartphones, ainsi que leurs contacts les plus proches.

Tim Cook a déclaré sur Twitter qu’un outil pour suivre les personnes infectées par le coronavirus aidera à freiner la propagation de l’infection. Il a précisé qu’il « respectera le principe de transparence et le droit de consentement de l’utilisateur ». Le PDG de Google, Sundar Pichai, s’est aussi exprimé à ce sujet. Il a souligné que le système est « bien protégé en termes de confidentialité des utilisateurs ».

Donald Trump a indiqué : « Il s’agit d’une technologie très nouvelle et intéressante. Mais beaucoup de gens craignent que cela ne limite leurs libertés ».