Chaudière à granulés de bois : optez pour ce chauffage plus économique !

Publié dans 31/08/2021 par Claire Deschamps

Aussi appelée chaudière à pellets, la chaudière à granulés fait partie des modes de chauffage les plus utilisés dans les logements. Réputée pour être l’une des solutions les plus économiques et les plus écologiques du marché, la chaudière à granulés présente de nombreux avantages. En effet, le bois est considéré d’après l’ADEME, comme l’une des énergies de chauffage les moins onéreuses de France. Optez pour ce système de chauffage permet également de bénéficier de plusieurs aides de la part de l’État. Mode de fonctionnement, prix, avantages, modèles, aides financières, voici tout ce qu’il faut savoir sur la chaudière à granulés.

La chaudière à granulés : de quoi s’agit-il ?

chaudiere a granules pellets chauffage economique

La chaudière à pellets est utilisée pour alimenter le système de chauffage de votre maison, de votre appartement dans le but de garder une température agréable à l’intérieur, quelle que soit la saison. Il s’agit d’un dispositif de plus en plus plébiscité par les ménages qui souhaitent faire des économies sur leur facture de chauffage.

La chaudière à granulés pour faire des économies d’énergie

Le mode de fonctionnement d’une chaudière à pellets est presque identique à celui d’une chaudière classique à fioul ou d’une chaudière à gaz. La chaudière à pellets est un système de chauffage qui utilise principalement, comme son nom l’indique, les granulés ou les pellets comme combustible. Les granulés sont des petits cylindres de bois dont les dimensions vont de quelques millimètres à quelques centimètres. Ils sont stockés soit dans un silo, soit dans une pièce à côté de votre système de chauffage.

Certains dispositifs sont installés de façon à acheminer automatiquement les granulés dans la chaudière. Le cas échéant, vous pouvez toujours procéder manuellement. La chaudière brûle ensuite les granulés de bois qui transmettent à leur tour de la chaleur à l’eau qui circule dans votre circuit de canalisation. C’est grâce à ce mécanisme que le dispositif produit de la chaleur dans votre maison. Par ailleurs, pour l’installation de votre chaudière à granulés, vous pouvez faire des économies d’énergie avec Hellio, qui propose des solutions aussi bien pour les particuliers, les collectivités, les industriels, mais aussi pour les agriculteurs.

énergie maison

Quel est le prix d’une chaudière à granulés ?

Comparée à d’autres types de chaudières comme la chaudière à fioul par exemple, la chaudière à pellets est sans doute la plus économique en ce qui concerne son prix d’achat, mais également par rapport au coût de son installation.

En général, il faut compter en moyenne entre 3500 euros et 12 000 euros pour acheter cet équipement de chauffage. En effet, le prix de la chaudière à granulés varie en fonction de la technologie utilisée, de sa taille, mais aussi selon d’autres facteurs comme sa puissance ou sa compatibilité avec les équipements dans votre maison.

À cela s’ajoute le coût de l’installation de la chaudière, qui par ailleurs, doit obligatoirement se faire par un professionnel chauffagiste, mieux un artisan certifié RGE. Dans ce cas, le tarif de la main-d’œuvre se situe autour de 1000 euros et peut monter jusqu’à 3000 euros en fonction des difficultés rencontrées et de la technologie choisie. De plus, prévoyez également quelques centaines d’euros pour l’installation du silo dans lequel seront stockés les granulés.

Par ailleurs, il est important de rappeler que l’entretien de la chaudière à bois doit être réalisé par un professionnel qualifié au moins une fois chaque année. L’entretien consiste généralement à effectuer un nettoyage, un ramonage puis un contrôle général de vos équipements de chauffage. Le professionnel qualifié devra ensuite vous remettre un certificat grâce auquel vous pouvez effectuer vos démarches auprès de votre assurance. Une vérification et un vidage régulier du silo sont également recommandés.

chaudière maison

Les différents modèles de chaudières à granulés

L’efficacité énergétique d’une chaudière à granulés dépend en partie de son utilisation, mais également de son modèle. On distingue plusieurs types de technologies pour la chaudière à granulés.

La chaudière à granulés à aspiration

La chaudière à pellets à aspiration est directement reliée à un silo dans lequel elle aspire les pellets ou granulés afin de les envoyer directement dans le brûleur de votre appareil. L’installation de ce type d’équipement est complexe, mais elle a l’avantage de disposer d’un silo dans lequel vous pouvez stocker les granulés à proximité de la chaudière.

La chaudière à granulés vis sans fin

Ce type d’équipement fonctionne principalement par le biais d’un circuit électrique. En effet, c’est grâce à l’électricité qu’un tube incliné alimente la chaudière en bois. L’installation de ce système est simple et directe, mais il nécessite que les granulés soient stockés à proximité de votre appareil pour fonctionner correctement.

La chaudière à granulés à condensation

Ce type de chaudière à pellets récupère directement les calories de fumées produites par la machine pour répartir la chaleur dans votre logement. Produisant un meilleur rendement thermique, il s’agit sans doute du type de chaudière à pellets qui permet de faire de réelles économies d’énergie. La chaudière à granulés à condensation est également le modèle de chaudière le plus utilisé en France.

Pourquoi installer une chaudière à granulés dans votre logement ?

La chaudière à pellets est un équipement apprécié pour sa bonne performance énergétique. Elle permet en effet de faire des économies d’énergie tout en limitant considérablement son impact sur l’environnement. La chaudière à pellets permet de bénéficier de nombreux avantages.

Un équipement économique et écologique

Comme vous le savez, la chaudière à pellets utilise principalement des granulés de bois pour fonctionner correctement. Il s’agit de petits cylindres produits à partir de copeaux ou de sciures de bois. Ces combustibles sont écologiques, car il s’agit d’une énergie renouvelable d’une part, mais ils permettent également de mettre en valeur les déchets provenant des scieries, d’autre part.

En dehors de leur aspect environnemental, les granulés et pellets sont également des matières très économiques. En effet, vous avez besoin d’environ 0,155 7 euros pour produire un kWh d’électricité tandis qu’avec la chaudière à granulés, il faut seulement 0,065 euros pour produire un kWh. L’utilisation d’une chaudière à pellets permet donc d’économiser jusqu’à 30 % sur votre facture de chauffage.

Un meilleur rendement global

La performance et l’efficacité de la chaudière à granulés ne sont plus à prouver. En effet, cet équipement a un rendement supérieur à 85 % lorsqu’il s’agit d’une chaudière à granulés classique. Mieux encore, ce rendement peut grimper jusqu’à 90 % s’il s’agit d’une chaudière à accumulation ou d’une chaudière à condensation.

La chaudière à granulés est également un appareil autonome. En effet, contrairement à d’autres types de chaudières comme la chaudière à bûches par exemple, le modèle à pellets est équipé d’un réservoir pour stocker les granulés ou les pellets. Lorsque le réservoir est bien rempli, votre appareil fonctionne en toute autonomie. En revanche, veillez à ce que votre réservoir soit régulièrement rempli si vous souhaitez que votre appareil soit constamment alimenté.

Facilité d’installation

La chaudière à pellets est assez rapide et facile à installer. Il suffit de disposer d’un circuit de chauffage central et le tour est joué. En effet, la manœuvre d’installation consiste à raccorder votre chaudière à pellets à votre circuit de chauffage central. Rappelons que malgré la simplicité d’installation de ce système, il est conseillé de faire appel à un chauffagiste pour plus de sécurité et pour être sûr d’avoir une installation réussie. Une fois installé et correctement réglé, cet équipement est facile à alimenter et simple à faire fonctionner.

Installation d’une chaudière à granulés : quelles sont les aides financières ?

rénovation aides financières

L’installation d’une chaudière à granulés fait partie des travaux de rénovation énergétique de votre logement. Pour les travaux visant à réduire la consommation énergétique de votre maison, l’État accorde une aide financière pour encourager les propriétaires. Ainsi, pour la pose d’une chaudière à pellets, vous pouvez bénéficier de certaines aides pouvant aller jusqu’à 80 % des frais d’installation de votre équipement.

La Prime Énergie

La chaudière à granulés utilise une énergie renouvelable pour fonctionner. De ce fait, elle est éligible à la prime énergie. Mise en place par les fournisseurs d’énergie, la prime énergie permet de réduire de façon considérable les coûts des travaux d’installation de votre chaudière à pellets.

Les principaux fournisseurs d’énergie ont en effet l’obligation de faire la promotion des méthodes destinées à favoriser l’amélioration énergétique des habitations. Raison pour laquelle ils proposent aux propriétaires et locataires qui souhaitent effectuer des travaux d’installation d’une chaudière à pellets des aides financières. En dehors des prêts bonifiés, vous pouvez également bénéficier des diagnostics énergétiques ou encore du rachat du CEE (Certificats d’Économies d’Énergie).

La prime énergie est accordée sous forme d’un chèque bancaire dont le montant peut être de quelques dizaines d’euros à des centaines d’euros, en fonction de la nature et des exigences de vos travaux. Pour bénéficier de cette aide, vous devez présenter un dossier constitué d’un versement d’acompte et de la signature de devis, entre autres. Lorsque votre dossier est étudié et accepté, vous recevrez votre chèque bancaire dans un délai de 30 jours. La prime énergie peut être associée à d’autres aides comme les aides d’Anah par exemple.

Les aides de l’Anah

À l’origine du programme « Habiter mieux », l’agence nationale de l’habitat (Anah) permet aux foyers les plus modestes de bénéficier d’une aide pour la rénovation énergétique de leur logement. Cette aide est destinée aux ménages disposant de revenus très modestes ainsi qu’aux propriétaires vivants dans un logement individuel. Les aides de l’Anah concernent également l’installation d’une chaudière à granulés. Plusieurs conditions sont nécessaires pour obtenir les aides de l’Anah.

En effet, il doit avant tout s’agir de la résidence principale de la personne souhaitant effectuer les travaux de rénovation. De plus, le logement doit être achevé depuis au moins 15 ans. Le montant de l’aide dépend en grande partie du revenu du ménage. En général, les personnes dont les revenus sont qualifiés de très modestes peuvent bénéficier d’une aide pouvant aller jusqu’à 50 % des frais d’installation de la chaudière à granulés.

En ce qui concerne les ménages dont les revenus sont modestes, l’aide peut correspondre à 35 % du coût des travaux d’installation. Quelle que soit la catégorie de ménage, rappelons que les aides de l’Anah doivent être inférieures ou égales à 20 000 euros.

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ a été lancée en remplacement aux aides de l’Anah et du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Il s’agit d’un dispositif qui permet de prendre en charge tout ou une partie des frais d’installation de votre chaudière à pellets. Elle est destinée aux propriétaires bailleurs et copropriétaires qui souhaitent alléger la facture d’énergie électrique de leur logement.

Comme pour la plupart des aides financières pour la rénovation énergétique des logements, le montant de MaPrimeRénov’ est déterminé en fonction des revenus des ménages. Elle prend également en compte le gain écologique des travaux ainsi que votre lieu de résidence. Le montant forfaitaire de cette prime est accessible à tous les ménages sans condition de ressources. Pour réduire davantage les coûts d’installation de votre chaudière à granulés, vous pouvez cumuler cette aide avec celle de la Prime Energie MonExpert.

Toutefois, il est important que les travaux d’installation de votre chaudière soient effectués par une entreprise labellisée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Les conditions d’occupation du logement restent également les mêmes que pour les aides de l’Anah.

En effet, il est impératif que le logement concerné soit votre résidence principale. S’il s’agit d’une copropriété, seuls les travaux d’installation des parties communes pourront bénéficier d’une prise en charge partielle de la part de l’État.

énergie verte maison

L’éco-prêt à taux zéro (éco PTZ)

Pour financer vos travaux d’installations d’une chaudière à pellets, vous avez la possibilité de souscrire un prêt dont les intérêts sont pris en charge par l’État. Il s’agit en effet de l’éco-prêt à taux zéro. Ce dispositif exceptionnel qui encourage la transition énergétique vous permet d’emprunter jusqu’à hauteur de 30 000 euros. Comme c’est le cas pour MaPrimeRénov’, aucune condition de ressources ni des frais de dossier ne sont nécessaires pour bénéficier de l’éco PTZ.

En revanche, ce prêt est remboursable sur une durée maximum de 15 ans. Vous avez également la possibilité de souscrire un second prêt encore appelé « éco-prêt complémentaire » dans le but de financer de nouveaux travaux de rénovation énergétique dans votre logement. Pour cela, il suffit d’en faire la demande dans les cinq années suivant la demande du premier prêt.

Pour bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro, vous devez être propriétaire occupant ou bailleur d’un logement considéré comme achevé depuis au moins deux ans à la date du début de l’installation de votre chaudière à pellets. De plus, les travaux d’installation doivent être obligatoirement effectués par une entreprise ou un artisan labellisé RGE. Qu’il s’agisse d’une maison individuelle ou d’un appartement, le logement doit également constituer la résidence principale du demandeur du prêt.

Présente dans la plupart des logements français, la chaudière à granulés est appréciée pour son rendement, mais aussi pour son efficacité et sa performance.