Comment renforcer son système immunitaire

Publié dans 25/03/2020 par Claire Deschamps

comment renforcer son système immunitaire

Comment renforcer son système immunitaire ? A l’heure de la plus grande épidémie mondiale que l’humanité ait connu depuis plusieurs siècles, cette question semble être très actuelle. Nous nous sommes penchés sur la elle !

Comment renforcer son système immunitaire ? – L’essentiel à connaître à la fin de l’hiver et au début du printemps

comment renforcer son système immunitaire et lutter contre les virus

Le corps humain est comme une immense ville. Il s’habitude facilement à un mode de vie dans des conditions très diversifiées. Mais il y a aussi beaucoup de choses qu’on peut faire pour l’aider à booster son immunité. Les gestes et le comportement à adopter à cet égard son à suivre notamment durant la période de passage d’une saison à une autre lorsque les virus se propagent plus facilement. Durant ces périodes, nos corps sont aussi plus exposés à leurs effets.

Le corps humain est créé avec de brillantes possibilités d’autorégulation. Les systèmes nerveux, hormonal et immunitaire sont ses trois « unités » essentielles à cet égard. Il est à noter également que des facteurs et des dommages intenses et prolongés sont les seuls qui puissent créer un déséquilibre sérieux, capable d’agir sur notre système immunitaire. Mais, justement, tels sont les effets produits par certains organismes et virus qui s’attaquent à nos systèmes à la fin de l’hiver et au début du printemps.

Comment renforcer son système immunitaire ? – Les mesures qu’on peut prendre

système immunitaire conseils pour le booster

Beaucoup de personnes espèrent trouver un moyen facile de maintenir leurs cellules immunitaires et leurs anticorps en excellent état. Mais il faut savoir que chercher des moyens simples de le faire est plutôt une utopie.

En fait, le système immunitaire est un concept qui englobe plusieurs éléments. Chacun d’entre eux nécessite des gestes et des mesures spécifiques pour bien fonctionner. Cela signifie qu’il existe des différences importantes à prendre en compte selon l’ennemi qu’on veut combattre. Des exemples de ceux-ci sont les bactéries, les virus, les cellules tumorales ou les particules inorganiques, ainsi que la régulation des processus allergiques et auto-immunes.

Comment renforcer son système immunitaire en suivant les méthodes de la médecine conventionnelle ?

système immunitaire médecine

La médecine conventionnelle a développé des méthodes pour la protection et le traitement de quelques-unes des milliers de maladies qui menacent notre corps. Cette menace est plus importante lorsque le corps n’est pas bien protégé par son système immunitaire. Il s’agit de méthodes pour stimuler une immunité spécifique et pour traiter des maladies déjà connues ou diagnostiquées pour une personne.

En principe, lorsque nous sommes en bonne santé, la résistance du corps augmente. Et cela est vrai non seulement pour ces agresseurs individuels comme les virus mais aussi pour tous les agresseurs possibles.

Favoriser son immunité générale nécessite en premier lieu beaucoup d’hygiène. Cela concerne, bien sûr, les mesures d’hygiène imposées par les autorités publiques. Mais aussi la responsabilité personnelle de chacun. Il est important de garder à l’esprit que le bon fonctionnement du système immunitaire dépend de pratiquement tous les éléments essentiels de notre mode de vie. Ce n’est qu’en second lieu qui est influencé par les méthodes et outils supplémentaires !

Comment renforcer son système immunitaire au quotidien

booster son immunité

Les cellules immunitaires et les protéines sécrétoires ont une résistance considérable dans des conditions normales. Mais ils sont sensibles à l’accumulation de diverses toxines de l’environnement extérieur. De plus, cette sensibilité est accrue aussi face aux déchets métaboliques.

A cet égard, il est important de souligner le rôle des « poisons » externes. Dans ce groupe, on peut ranger les métaux lourds, les pesticides, les dioxines, les ingrédients gazeux et les particules dégagées par les moyens de transport ou d’origine industrielle. Comme on le sait, certains produits comme l’alcool, le tabac et certaines drogues agressives peuvent aussi sérieusement endommager le corps. C’est pourquoi, quand on se pose la question de savoir comment renforcer son système immunitaire, il faut bien prendre en compte  les effets négatifs de ces produits.

Faire attention à ce qu’on consomme mais aussi aux quantités qu’on consomme

sport pour renforcer son immunité

Plus grave encore peut être l’impact de la consommation qui endommagent le corps de l’intérieur. C’est là, en quelque sorte, un type d’ « auto-empoisonnement interne ». Il s’agit principalement de la consommation d’aliments malsains. On citera ici la consommation excessive de produits d’origine animale, des huiles et sucres végétaux raffinés et des plats trop salés. Cela est vrai surtout si ces aliments sont consommés quotidiennement, pendant des années et en quantités « industrielles » !

Par ailleurs, manger sans modération, même de produits sains, conduit à l’accumulation progressive de déchets dans différentes parties du corps. Bref, tout ce qui dépasse les besoins du corps est en fait un fardeau pour lui.

Manger avec modération est essentiel pour garder son système immunitaire en bonne santé. Par exemple, on pourrait essayer de ne prendre qu’un seul repas principal (de préférence au déjeuner). Pour le reste de ces repas, on pourra utiliser des aliments légers et bons pour la santé. Pour purifier son corps au quotidien, on pourrait opter pour des fruits deux fois par jour. Les jus, les smoothies et les shakes sains sont aussi idéals à cet égard.

Y a-t-il un lien entre la routine quotidienne et le système immunitaire ?

comment renforcer son immunité

Quand on se pose la question de savoir comment renforcer son système immunitaire, on doit aussi faire attention à sa routine quotidienne. C’est un autre moment critique qui touche à notre bien-être et à notre santé. Par exemple, ne pas avoir une routine de sommeil est un problème qui touche au mode de vie de beaucoup de personnes. Et cela peut sérieusement affecter notre santé.

De plus, l’activité physique modérée, de préférence de l’air frais, est tout à fait essentielle. Sans une telle activité, tous les organes et systèmes du corps s’affaiblissent. D’autre part, la fatigue entraîne également un déclin immunitaire. L’absence de sommeil suffisant empêche les cellules immunitaires à se reposer et à régénérer leur activité.

Une alternance adéquate d’activité physique et mentale et de repos reste une composante indispensable des soins pour notre santé générale. Et cela est vrai en particulier pour notre système immunitaire.

En principe, le minimum d’activité physique peut être une demi-heure  le matin. Vous pourriez ajouter à cela une demi-heure d’activités modérées pendant la journée. Quant au sommeil, on peut généralement rester débout jusqu’à 22 heures. Cela permettra de se lever tôt et d’avoir assez de temps pour différents « loisirs ».

Comment renforcer son système immunitaire avec des bactéries utiles contre les germes nuisibles?

aliments pour être en bonne santé

Un autre obstacle à l’immunorégulation normale est le mauvais état de la flore de nos corps. Ce facteur commence à gagner une importance croissante. Cela est vrai en particulier pour l’intestin. Dans ce cadre, on parle de «microbiome». Il est associé non seulement à des troubles digestifs, mais également à des troubles courants affectant les systèmes nerveux, cardiovasculaire et immunitaire, les glandes endocrines et les systèmes de détoxication.

Les problèmes liés à cette flore intestinale sont de plus en plus cités aujourd’hui. Souvent, après d’autres tentatives de guérison infructueuses, l’une des « clés » est précisément la restauration de cette niche à liée à « l’écologie interne » de l’organisme.

Disons-le encore une fois : manger sainement devrait être un objectif majeur. Un certain nombre de pro- et prébiotiques et d’autres méthodes peuvent également être utiles, en particulier pour restaurer sa flore intestinale

Quel rapport entre le système immunitaire et le cerveau ?

comment lutter contre la grippe

Comment renforcer son système immunitaire est une question qui touche aussi à notre connaissance du cerveau. Bien sûr, l’adaptation psycho-émotionnelle est également très importante. Dans la branche naissante de la psychoneuro-immunologie, le risque d’infections, d’allergies, de processus auto-immunes et tumoraux est étroitement surveillé. On associe notamment le fonctionnement du système immunitaire à la gravité et à la durée du stress négatif.

Les moyens de stabiliser la psyché ont été testés pendant des siècles par diverses techniques pour le corps. On en connaît bien certains : la respiration, le yoga, tai-chi, prière et méditation, ce sont là quelques exemples de techniques courantes. D’autres exemples modernes sont l’entraînement autogène, la pleine conscience, l’émo-transe, certaines variétés de psychologie énergétique.

La santé mentale et la bonne humeur dépendent fortement de la nutrition, du mouvement, du repos. En général, ils peuvent profiter beaucoup des avantages d’une approche holistique !

Comment renforcer son système immunitaire avec des modes de régulation spécialisés ?

Les produits à base de plantes pour usage intérieur et extérieur sont le résultat de traditions séculaires dans les écoles orientales et occidentales de phytothérapie. Ces produits sont constitués par des techniques variées. Parmi elles, des méthodes telles que l’aromathérapie, la chromothérapie et l’homéopathie. Certains produits mettent l’accent aussi sur des minéraux.

Alors, est-ce que ces produits sont bénéfiques pour nos systèmes immunitaires ? Il faut savoir que leurs doses minimales peuvent être utiles pour certains réglages fins. Mais elles ne peuvent pas remplacer les déficits graves. Cela vaut en particulier pour des éléments comme le magnésium, le zinc, l’iode, le sélénium et autres éléments essentiels de santé et notamment l’immunité.

A l’heure actuelle, dans le monde, beaucoup de personnes souffrent d’une alimentation défectueuse. Dans ce cas, les suppléments alimentaires sont recommandés. Ceux-ci sont à prendre, de préférence selon un schéma individuel déterminé par un spécialiste. Ce dernier principe s’applique également aux vitamines, acides aminés, acides gras oméga-3, etc.

Comment renforcer son système immunitaire grâce à des procédures physiques à domicile ?

comment lutter contre les maladies

Comment renforcer son système immunitaire à la maison ? Les massages, les bains de vapeur, les inhalations, les lavages … Ces procédures peuvent-elles nous aider à booster notre immunité ? La réponse à cette question est « oui ». Ces procédures sont de bons auxiliaires de l’immunité. Cela est vrai en particulier pour une purification plus rapide dans les premiers stades des infections respiratoires « banales ».

Pour favoriser la guérison et le rétablissement après une maladie, on peut aussi pratiquer des sorties dans la nature. Mais attention, par temps froid et brumeux, il est conseillé de rester prudent. Dans ces conditions, nous sommes plus exposés à des particules volatiles. Elles sont sont inhalées et peuvent s’attaquer à notre corps.

Certains éléments de la médecine chinoise peuvent aussi être bénéfiques pour le système immunitaire. C’est le cas en particulier du massage. Ils peuvent être utilisés à condition de les appliquer selon les méthodes prescrites par les spécialistes. Bien sûr, pour un résultat optimal, on fera appel à un spécialiste. Celui-ci saura le mieux comment appliquer les techniques traditionnelles en fonction du cas précis.

Caractéristiques des maladies et leur prévention pendant les saisons froides

gestes barrière covid 19

Comment renforcer son système immunitaire est une question qu’on se pose souvent durant les périodes de transition d’une saison à une autre. A cette période de l’année, le corps est plus fragile en raison du changement dans le régime alimentaire. Souvent aussi, on peut souffrir d’une fatigue liée au changement d’horaire ou de mode de vie. Tous ces facteurs peuvent affaiblir le système immunitaire. Celui-ci devient ainsi plus fragile et plus exposé aux attaques des virus.

Les infections virales des voies respiratoires supérieures sont les plus courantes durant ces périodes. Elles sont souvent suivies par des infections bactériennes. Celles-ci peuvent causer des complications affectant les sinus, l’oreille moyenne, le larynx et les poumons. Maintenir la propreté et limiter les contacts occasionnels avec de nombreuses personnes est important durant cette période de l’année. On s’efforcera aussi de limiter ses contacts avec des malades chroniques, les jeunes enfants et les adultes fragiles.

L’alimentation est un point clé durant cette période de l’année

Il est également très important de surveiller son alimentation. Nous vous conseillons de privilégier régulièrement en hiver des aliments végétaux entiers. Ils peuvent être consommés crus et peu cuits. Vous pouvez aussi les déguster en forme de jus (carottes, betteraves rouges, choux, citron, grenade, etc.), shakes et smoothies. Pour compléter les fruits ou légumes, on peut les compléter avec des superaliments. Par ailleurs, ils peuvent être complétés par certains aliments dont la popularité est faible mais croissante et qui ont d’excellentes qualités sur le système immunitaire. Des exemples de ceux-ci sont les noix fermentées ou le kéfir de qualité (pour les non-végétaliens), car celui-ci  décompose le composant caséine lourd de la protéine.

La consommation d’autres produits laitiers est à limiter, car ils produisent trop de mucus. Or, lorsque des quantités trop importantes de celui-ci sont présentes dans le corps, les quantités supplémentaires pourraient nourrir les bactéries. La plupart des herbes fraîches sont ont des effets positifs lorsqu’elles sont consommées avec modération. Comme les crudités, elles ont un effet direct et indirect. Elles limitent la croissance des agents pathogènes et renforcent le système immunitaire.

Quel est le rapport entre le système immunitaire et les allergies ?

virus et immunité conseils santé

Très souvent, les processus inflammatoires du nez, des oreilles, de la gorge et des voies respiratoires inférieures sont également allergiques. Encore une fois, la stratégie optimale consiste à combiner des options de nutrition et de style de vie équilibré. On peut aussi utiliser des suppléments à base de plantes et de minéraux. Nous vous suggérons également de privilégier le calcium et le magnésium et d’autres méthodes supplémentaires.

S’il s’agit d’une allergie alimentaire ou saisonnière (les allergies aux pollens sont principalement le printemps et l’automne), il est important de surveiller quelle est la sensibilité, y compris par des tests spéciaux. En connaissant l’allergie dont on souffre, on peut prendre des mesures pour éviter ses symptômes. Il est également possible de prendre des mesures à l’avance pour lutter contre son allergie à l’avenir.

N’hésitez pas à consulter votre médecin pour des conseils adaptés à votre situation

La question de savoir dans quelle mesure nous pouvons nous protéger et quand consulter un spécialiste n’a pas de réponse claire. De fait, la réponse de chaque cas précis. Cela dépend de l’étendue et de la qualité de notre sensibilisation à la santé, de l’état général de notre système immunitaire. Si l’on est malade et que les symptômes persistent, la consultation d’un médecin est essentielle. C’est le cas en particulier durant la période d’une pandémie, comme celle que nous vivons aujourd’hui.