Danger coronavirus – pourquoi les animaux de compagnie ne sont pas menacés

Publié dans 19/03/2020 par Claire Deschamps

danger coronavirus chien chat pas menacés

Au 13 mars, le coronavirus avait tué plus de 4 000 personnes et infecté plus de 130 000 personnes dans le monde. Le virus présente des symptômes assez similaires à ceux de la grippe saisonnière. Parmi ceux-ci, on compte la fièvre et la toux. Mais cette maladie est différente, car elle peut également entraîner des difficultés respiratoires. Voici plus de précisions sur ce point et pourquoi il n’y a pas de danger coronavirus pour nos animaux de compagnie.

Danger coronavirus – pourquoi il ne pose pas de danger pour les animaux de compagnie

Lire des informations sur le coronavirus peut être effrayant. Et il est facile de comprendre pourquoi les gens sont si préoccupés pour leur santé. Cela dit, il y a beaucoup de choses dont vous n’avez pas à vous soucier en ce qui concerne le virus. La peur que votre animal contracte ce coronavirus en fait partie.

L’affirmation selon laquelle les animaux domestiques peuvent transmettre ce type spécifique de coronavirus ne doit pas vous inquiéter. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), il n’y a aucune preuve que des animaux de compagnie ou des animaux tels que des chats ou des chiens peuvent être infectés par le nouveau coronavirus.

Les chats et les chiens ne sont pas menacés par le virus

Cela peut sembler contradictoire, étant donné que les chercheurs pensent que le coronavirus peut être originaire chez les chauves-souris. Cette information n’a pas été confirmée. Mais en fait, certaines des espèces avec lesquelles les humains entrent en contact étroit peuvent entrer en contact avec certaines formes de coronavirus. Mais les coronavirus félins et canins, qui intéressent le plus les gens, n’infectent pas les humains et vice versa.

En termes simples, les humains ont leurs propres types de coronavirus génétiquement distincts. Certes, le transfert entre espèces peut se produire. Mais il ne se produit qu’après une mutation significative et pendant de nombreuses années, des siècles et des millénaires.

Ce coronavirus particulier peut avoir muté et passer des chauves-souris aux fourmiliers. Dans ce cadre, il a muté et infecté les humains. Cela dit, il y a eu un différend sur la théorie du fourmilier et davantage de recherches doivent être effectuées. Une fois chez l’homme, le virus semble avoir muté encore plus.