Faut-il craindre une deuxième vague coronavirus ?

Publié dans 14/05/2020 par Claire Deschamps

deuxième vague coronavirus

Les craintes d’une deuxième vague coronavirus ont balayé l’Europe. Les chiffres dans les deux pays, l’Italie et l’Espagne, qui connaissaient une baisse régulière de la maladie à coronavirus, sont à nouveau à leur apogée.

Faut-il craindre une deuxième vague coronavirus ?

Parallèlement à cela, selon l’Institut John Hokpkins, au 14 mai, 300 074 personnes étaient décédées des suites de COVID-19. Il y avait 4 405 688 millions de personnes infectées.

Au cours des dernières 24 heures, l’Italie a enregistré 262 décès supplémentaires dus au nouveau coronavirus. Ces derniers jours, le nombre de victimes en 24 heures était tombé en dessous de 200 personnes.

Ainsi, le nombre total de décès depuis le début de l’épidémie en Italie a atteint 31 368 personnes.

Parallèlement à cela, 992 personnes nouvellement infectées ont été enregistrées dans le pays au cours des dernières 24 heures. Cela porte le nombre total de personnes infectées à 223 096.

Plus tôt, les médecins italiens ont signalé une augmentation du nombre d’enfants souffrant d’un mystérieux syndrome inflammatoire. Selon eux, le syndrome pourrait être lié à l’épidémie du nouveau coronavirus.

En Italie

L’Italie se classe cinquième au monde pour le nombre d’infectés. Elle suit les États-Unis, la Russie, la Grande-Bretagne et l’Espagne. Le pays est aussi troisième pour le nombre de victimes après les États-Unis et la Grande-Bretagne.

En Espagne

L’Espagne a annoncé une augmentation du nombre de décès. Celui-ci a atteint son plus haut niveau en une semaine. Les autorités ont averti qu’une deuxième vague d’infection était possible après qu’une enquête nationale a montré que 5% de la population était infectée.

Le ministère de la Santé a annoncé aujourd’hui que le nombre de morts au cours des dernières 24 heures était de 217, contre 184 jours plus tôt. Leur nombre dépasse 200 pour la première fois depuis le 8 mai.

En France

En France, le nombre de décès dus à l’épidémie de coronavirus en France a augmenté de 351 au cours des dernières 24 heures. Le nombre de patients en soins intensifs continue de diminuer.

Au 1er mars, 27 425 décès étaient survenus après une infection à coronavirus. La charge de réanimation continue de s’affaiblir, 2 299 sont gravement malades, mais 129 lits de réanimation ont été libérés au cours des dernières 24 heures. 20 463 patients restent à l’hôpital, dont 542 ont été admis au cours des dernières 24 heures.

Depuis le début de l’épidémie, 141 356 cas confirmés d’infection à coronavirus ont été enregistrés en France. Plus de 59 000 ont déjà été guéris et sortis de l’hôpital.