Qu’est-ce que le dioxyde de titane E171 et pourquoi cet additif alimentaire se trouve au centre des débats ?

Publié dans 16/04/2019 par Claire Deschamps

dioxyde de titane e171 additif alimentaire

L’additif alimentaire figure sur les étiquettes des produits comme dioxyde de titane E171 ou encore TiO2 et CI 77891 (pour les produits cosmétiques). La substance fait l’objet de controverses, étant soupçonnée d’avoir des effets cancérigènes.

Le dioxyde de titane E171, une substance controversée

Le dioxyde de titane est un ces additifs alimentaires qu’on surveille de près depuis des années. Comme le rappelle l’Express.fr, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a classé le dioxyde de titane comme « cancérigène possible sur l’homme » lorsqu’il est inhalé, déjà en 2006.

Plus récemment, la substance a fait l’objet d’une étude de l’Institut national de la recherche agronomique (INRA). Elle a été publiée en janvier 2017 dans les Scientific Reports. Selon cette étude, le dioxyde de titane E171 aurait des effets délétères sur le système immunitaire.

Une substance utilisée dans les produits alimentaires, dans les dentifrices et dans les médicaments

dioxyde de titane e171 dangers additif alimentaire

L’additif alimentaire est présent comme ingrédient dans plusieurs produits alimentaires sucrés. Parmi eux, on trouve certains bonbons, chewing gums et biscuits. Il figure aussi sur les étiquettes de plats préparés.

LCI rappelle que l’E171 serait aussi un des ingrédients courants dans les dentifrices, dans plusieurs médicaments et produits cosmétiques. Plusieurs associations luttent pour l’interdiction de cette substance dans l’ensemble de ces produits. En attendant, on peut essayer quelques gestes simples pour éviter la substance.

En plus de bien faire attention aux étiquettes, on peut miser sur des produits bruts. Selon Magali Ringoot de l’Association Agir pour l’environnement, ces produits ont moins de chance de contenir l’E171. Les aliments bio ne contiennent pas cette substance, car elle est interdite dans le cahier des charges bio. Attention cependant aux produits cosmétiques, y compris ceux avec un label bio qui, eux, ne sont pas soumis à l’interdiction appliquée aux aliments.

Enfin, pour repérer plus facilement la présence éventuelle de la substance, on peut toujours compter sur des applications mobiles faisant état de la composition des produits.

e171 additif alimentaire dioxyde de titane