La maison de mode Fendi a présenté sa première collection conçue sans la participation de Karl Lagerfeld

Publié dans 20/09/2019 par Claire Deschamps

fendi collection de mode sans lagerfeld

La maison de mode Fendi a présenté sa première collection depuis 1965 qui n’implique pas la participation de Karl Lagerfeld. La collection a été dévoilée au sein d’un décor ensoleillé. À cette fin, l’espace prévu pour l’événement dans la maison de couture a été entièrement transformé.

La collection de Fendi est largement inspirée des années 60 du 20e siècle

fendi printemps ete mode femme

La collection de mode femme printemps été 2020 est entièrement conçue par Sylvia Venturini Fendi. Elle est responsable des tenues prêt-a-porter de la maison depuis le décès du créateur Karl Lagerfeld en février.

« L’enthousiasme est grand, c’est ma première collection sans Karl », a déclaré a créatrice. « Il fait partie de Fendi. Sa collaboration avec nous a duré 54 ans », a-t-elle ajouté.

La collaboration de Lagerfeld avec Fendi Fashion House a débuté en 1965. La période durant laquelle le célèbre créateur de mode a travaillé avec la maison constitue un record dans l’univers de la mode.

Sylvia Venturini Fendi s’est exprimée à propos du cadre du défilé. « Ce décor ensoleillé symbolise un nouveau départ », a-t-elle dit. Cette saison, la collection est dominée par les couleurs claires. Des tissus naturels, tels que le coton biologique, y sont combinés avec des textiles artificielles et du cuir.

Les chansons de Hair ont fait partie de l’accompagnement du défilé

Les tenues ont été inspirés par la mode dans les années 60 du siècle dernier. Parmi les tenues les plus impressionnantes dans le défilé figuraient des vestes à gros col, des imperméables avec des ornements de fleurs. A côté d’elles, on a pu observer des jupes courtes et des vestes.

Pour l’accompagnement du défilé, sa créatrice a misé sur le tube de 1969 The Age of Aquarius et la chanson Let the Sunshine In. Les deux chansons font partie du célèbre long métrage Hair de Milos Forman et sont aujourd’hui un des symboles les plus reconnaissables du mouvement hippie.

Pour expliquer ces choix, Serge Brunschwig, directeur général de Fendi est intervenu. Il a déclaré que, lors de la conception de la collection, l’équipe a pensée aux années qui ont marqué Lagerfeld et sa période de formation.