La découverte de Fomalhaut b et sa curieuse histoire

Publié dans 24/04/2020 par Claire Deschamps

Fomalhaut planete

En 2008, une équipe de scientifiques dirigée par Paul Kalas de L’Université de California à Berkeley a découvert une planète à côté de l’une des étoiles les plus brillantes du ciel. Il s’agit de Fomalhaut, l’étoile α de la constellation des Poissons du Sud (α Piscis Austrinus). Elle est située à seulement 25 années-lumière de la Terre.

Fomalhaut b et son curieuse histoire

Au cours de ces années, le boom associé à la découverte d’exoplanètes ne faisait que commencer. Fomalhaut b était l’une des premières planètes découvertes par imagerie directe. Les scientifiques ont ensuite calculé que la planète se déplaçait à environ 115 a. e. (distance de la Terre au Soleil) de l’étoile. Elle n’était pas loin du bord intérieur du disque massif de poussière de gaz entourant Fomalhaut et sa planète. C’est le disque, ou plutôt son bord inhabituellement tranchant et sa légère asymétrie, qui ont fait penser aux scientifiques qu’une planète pourrait se cacher ici.

La même poussière a permis d’estimer la masse de Fomalhaut b. Elle ne peut être supérieure à trois fois la masse de Jupiter. Avant et après la découverte de Fomalhaut b, les planètes d’autres étoiles ont été plus fréquemment découvertes par des méthodes indirectes. Parmi elles, l’ éclipse de étoiles (méthode de transit) et suivant leurs oscillations (méthode de vitesse radiale).

La place de cette découverte dans l’histoire de l’astronomie

Les planètes découvertes par des images directes sont incomparablement plus petites. C’est pourquoi Fomalhaut est devenu assez célèbre en astronomie. Cependant, dans cette zone il n’y avait vraiment pas de planète. C’est ce qu’ont découvert des scientifiques de l’Université d’Arizona sous la direction de Andras Gaspar. Ce qui a été confondu avec la planète était un point lumineux, filmé dans la gamme visible par le télescope Hubble en 2004 et 2006.

Les scientifiques ont été déroutés par le fait que, il était trop lumineux et ne rayonnait rien dans le domaine infrarouge. Les astronomes ont même suggéré qu’un anneau de poussière autour d’elle réflétait la lumière d’une étoile rend une planète lumineuse. Des images prises à partir du même télescope Hubble prises au cours des dernières années ont finalement permis de comprendre que la planète elle-même n’a jamais existé.

Il s’est avéré que dans l’image de 2014, la planète était complètement absente. Dans les images prises en 2006-2014, elle est devenue plus sombre. Les scientifiques ont conclu que les images ont pris un nuage de débris pour une planète. Celui-ci est probablement apparu lors de la collision de deux gros astroïdes ou de plus grands corps célestes. A terme,  à partir desquels les planètes sont formées