L’UE ne souhaite pas exclure Huawei du développement du réseau 5G en Europe

Publié dans 29/01/2020 par Claire Deschamps

huawei réseau 5G

Ces dernières semaines, l’entreprise de télécommunication chinoise Huawei s’est heurté à de fortes réactions de la part des Etats-Unis. Au centre de celles-ci : la possible implication de Huawei dans le développement du réseau 5G. Contrairement aux générations précédentes de 3G et 4G, ce dernier est considéré comme étant stratégiquement important. Il en ainsi notamment en raison du développement de plusieurs domaines de la technologie. Parmi ceux-ci, les objets connectés, des systèmes GPS et d’autres avancées technologiques qui feraient partie de notre quotidien. Face à cette pression des Etats-Unis, la Commission européenne s’est exprimée quant à la participation de Huawei dans le réseau 5G en Europe.

L’UE ne souhaite pas exclure Huawei du développement du réseau 5G en Europe

huawei 5G réseau UE

Malgré la pression des États-Unis, l’Union européenne ne veut pas exclure Huawei du développement du réseau 5G en Europe. Cependant, l’UE imposera des règles strictes à la participation de l’entreprise chinoise dans le développement du réseau 5G. C’est ce qu’a déclaré le commissaire européen au Marché intérieur et à la Numérisation Thierry Breton.

Selon ses propos, cette décision n’est pas discriminatoire. Il s’agirait s’agit simplement de fixer des règles au développement du réseau 5G. Ces règles seront strictes. Ainsi, il y aura des exigences et, bien sûr, l’UE acceptera tous les opérateurs qui souhaitent les appliquer, a ajouté le commissaire.

Une réglementation plus claire et mieux encadrée

L’ancien ministre français de l’Économie, qui dirigeait France Télécom, présentera demain une  « boîte à outils » créée conjointement par les États membres de l’UE en coordination avec la Commission européenne. Thierry Breton a souligné que dans cette boîte à outils, il y aurait des opportunités pour chaque pays. Ainsi, chaque opérateur pourrait avoir plusieurs sources d’approvisionnement, car les risques devaient être régulés.

Plus tôt dans la journée, le Royaume-Uni a annoncé qu’il autoriserait le géant chinois des télécommunications Huawei à jouer un rôle limité dans la construction des réseaux 5G du Royaume-Uni.