Jair Bolsonaro a été testé positif au COVID-19

Publié dans 8/07/2020 par Claire Deschamps

Jair Bolsonaro covid 19

Le président brésilien Jair Bolsonaro a confirmé mardi qu’il avait été contrôlé positif au COVID-19. L’annonce vient après qu’il a minimisé les risques de la nouvelle pandémie de coronavirus pendant des mois, alors même que les cas et les décès ont augmenté dans son pays.

Jair Bolsonaro a été testé positif au COVID-19

Le président brésilien Jair Bolsonaro, 65 ans, a déclaré aux journalistes mardi qu’il avait été contrôlé positif, après lundi a été signalé pour avoir une fièvre et l’a fait à nouveau pour déterminer s’il était infecté. Lorsqu’il a été contacté pour obtenir des commentaires, l’ambassade du Brésil à Washington, D.C., a envoyé à Newsweek la déclaration publiée par l’équipe de communication du président.

« Le résultat du test covid-19 effectué par le président Jair Bolsonaro dans la nuit du lundi 6 juillet et rendu disponible ce matin, le 7 juillet, était un diagnostic positif. Le président est en bonne santé et, par conséquent, à la résidence présidentielle officielle, le Palais Alvorada », a déclaré le communiqué.

« Tout le monde savait qu’il atteindrait tôt ou tard une partie considérable de la population. C’était positif pour moi », a déclaré Bolsonaro aux journalistes.

Le président brésilien s’est montré sceptique

Le président brésilien s’est montré sceptique sur les mesures à prendre pour lutter contre le virus, ainsi que sur les conseils d’experts médicaux depuis les premiers jours de la pandémie. En mars, il a dit qu’il ne tomberait pas gravement malade s’il était infecté.

« Dans mon cas particulier, a déclaré l’ancien officier de l’armée d’extrême droite dans un discours national à l’époque, avec mon bilan d’athlète, si j’étais infecté par le virus, je n’aurais pas à m’inquiéter. Je ne voudrais pas. Ne ressentez rien ou, si vous êtes très contrarié, ce serait comme une petite grippe ou un peu de rhume.

Bolsonaro est apparu à plusieurs reprises dans des manifestations et des événements avec ses disciples sans porter un masque et se serrer la main, malgré les conseils d’experts en santé publique. Le président brésilien a limogé les conseils de santé et fait pression pour maintenir l’économie ouverte, alors même que les cas et les décès ont monté en flèche dans la nation sud-américaine.

Le Brésil a le deuxième plus grand nombre d’infections et de décès après les États-Unis. Le pays de près de 210 millions d’habitants a signalé plus de 1,6 million de cas confirmés et plus de 65 000 décès.