Inondations à Jakarta – plusieurs victimes de la catastrophe

Publié dans 6/01/2020 par Claire Deschamps

jakarta inondations tragédie

Durant la période autour de la fête du Nouvel An, plusieurs personnes à travers le monde ont été exposées à des inondations d’envergure très importante. Pour certains à Jakarta, ces événements ont été les plus dévastateurs depuis 2007.

Inondations à Jakarta – plusieurs morts, des dizaines de personnes installées dans des abris temporaires

Des dizaines de milliers de personnes évacuées restent entassées dans des abris d’urgence. Elles attendent que les eaux de crue se retirent dans la capitale indonésienne de Jakarta et autour d’elle. Le nombre de morts suite aux inondations massives du Nouvel An a atteint 47, selon les autorités.

Les pluies de mousson et la montée des rivières ont submergé une douzaine de districts de la ville. Les eaux ont provoqué des glissements de terrain à Bogor et Depus à la périphérie de la ville. Des problèmes similaires se sont posés aussi dans le quartier voisin de Lebak. Ici,  une douzaine de personnes ont été enterrées. Plusieurs personnes ont été électrocutés depuis que les rivières ont cassé leurs berges. Ces événements interviennent après des pluies torrentielles extrêmes pendant la veille Réveillon du Nouvel An.

Des centaines de personnes ne peuvent toujours pas rentrer dans leurs maisons

indonésie victimes des inondations

Trois personnes âgées sont mortes d’hypothermie. C’était la pire inondation depuis 2007, quand 80 personnes sont mortes en 10 jours. Quatre jours après que la région de 30 millions de personnes a subi des crues soudaines, les eaux ont reculé dans de nombreux districts de la classe moyenne. En revanche, les conditions sont restées sombres dans les ruelles étroites au bord de la rivière où vivent les pauvres de la ville.

Des données publiées ont montré que 173 000 personnes ne pouvaient toujours pas rentrer chez elles. Ces dernières vivent principalement dans la zone la plus touchée de Bekasi, une ville satellite de Jakarta. Il reste plus de 152 000 personnes dans 98 abris d’urgence avec un approvisionnement suffisant à Bekasi. Ici, les rivières se sont étalées sur leurs rives. Une grande partie de la ville était encore submergée dans des eaux boueuses jusqu’à 2 mètres de haut.