Jardin inondé : que faire ?

Publié dans 20/08/2020 par Claire Deschamps

jardin inondé conseils

L’eau est vitale pour la croissance et l’épanouissement des végétaux dans votre jardin. Toutefois, en quantité trop importante, elle peut aussi provoquer un vrai désastre. Ainsi, en cas d’inondation suite à des intempéries, il est primordial de savoir comment réagir pour limiter au minimum les dégâts des eaux. Plus la durée de submersion est longue, plus les effets négatifs sont nombreux et importants.

Évacuer l’eau pour réduire le temps de submersion

Lorsque votre jardin est inondé, il est vivement déconseillé d’y intervenir tant que celui-ci est encore à blanc d’eau. En effet, vous ne ferez qu’aggraver les problèmes et empirer les dégâts en piétinant et en tassant le sol. Pour peu que celui-ci soit argileux, vous risquez fort de l’abîmer. La première chose à faire est donc d’attendre que l’eau se retire naturellement. Néanmoins, il existe des solutions pour évacuer l’eau plus vite.

Le premier moyen pour éliminer l’eau de votre jardin est d’utiliser une pompe relevage. Il s’agit d’une pompe d’évacuation capable d’aspirer l’eau d’un point A pour la rejeter à un point B plus loin. Cet appareil convient aussi bien pour une inondation à l’eau claire que pour une inondation à l’eau chargée. Elle est d’une grande efficacité afin d’éviter que les végétaux et la terre du jardin ne soient pas submergés trop longtemps.

Traiter la boue pour éviter la pollution du sol

Dès que le niveau d’eau dans votre jardin a suffisamment baissé, vous pouvez faire de petites rigoles dans le sens de la pente naturelle. Cela élimine l’eau qui reste en flaques vers un regard d’évacuation ou un fossé. Une fois le problème de l’eau résolu, il reste encore la boue à traiter qui peut être riche en limons fertiles tout comme contenir des polluants. Ce dernier cas est fort probable si vous habitez en zone urbaine.

Il est recommandé d’enlever un maximum de boue, surtout si vous avez un jardin potager et voulez préserver son essence bio. Dans le cas contraire, les polluants vont affecter négativement la qualité du sol et l’esthétique des plantes qui ont survécu à l’inondation. Pire, il se peut que vous n’ayez plus à l’avenir l’occasion de repiquer. Ainsi, votre jardin perd une grande partie de son charme et de son style.

Anticiper et prévenir les risques d’une nouvelle inondation

Le meilleur moyen de protéger votre jardin contre l’inondation est de prévenir sa survenue. Après le pompage de l’eau et le traitement de la boue, vous pouvez alors mettre du compost et travailler le sol avec une griffe plutôt qu’avec une bêche. Cela présente l’avantage d’aérer votre terrain grâce aux vers de terre pour un meilleur drainage. Vous pouvez en profiter pour surélever une partie du terrain pour éviter d’éventuelles accumulations d’eau dans votre jardin.

Une autre solution possible est d’installer un puits perdu. Cela consiste à créer une fosse profonde remplie de galets pour capter le trop-plein d’eau. Ensuite, il va le relâcher progressivement dans le sol. Enfin, le moment du repiquage, au moins trois semaines après l’inondation, est une excellente occasion pour créer un nouveau jardin submersible. Vous choisissez différentes plantes qui résistent à l’eau.