LB-1, un trou noir qui remet en question les théories des chercheurs

Publié dans 27/11/2019 par Claire Deschamps

lb-1 trou noir

Des chercheurs dans le domaine de l’astronomie ont découvert un énorme trou noir dans la Voie lactée. Il est nommé LB-1. Par sa taille, la découverte  remet en question les théories existantes sur l’évolution des étoiles.

LB-1, un trou noir de taille impressionnante a été découvert dans la Voie lactée

voie lactée trou noir

« Selon la plupart des théories actuelles de l’évolution stellaire, les trous noirs d’une telle masse ne devraient même pas exister dans notre galaxie », a déclaré Liu Jifeng. Liu Jifeng, professeur à l’Observatoire national d’astronomie de Chine, dirige l’équipe LB-1.

« Nous pensons que les étoiles les plus massives, dont la composition chimique est typique de notre galaxie, devraient disperser l’essentiel de leur gaz dans de puissants vents stellaires à l’approche de la fin de leur vie, et ne doivent donc pas les laisser derrière un trou noir massif », a ajouté l’expert.

La Voie lactée fait partie de notre système solaire. Elle contient environ 100 millions de trous noirs en étoile. Mais la masse du LB-1 est deux fois plus grande que celle que les scientifiques ont envisagée.

« Maintenant, les théoriciens vont devoir relever le défi et expliquer comment ce trou noir s’est formé », explique le scientifique chinois.

Nous venons tout juste de commencer l’étude des trous noirs

Le chercheur David Reitz du California Institute of Technology  n’a pas participé à l’étude de LB-1 mais s’y connaît bien en astronomie. Selon lui, les astronomes commencent tout juste à comprendre l’abondance des trous noirs et les mécanismes de leur formation.

« Généralement, les trous noirs des étoiles apparaissent après les explosions de supernova », a-t-il expliqué. « Mais, selon les théories en vigueur, ils ont une masse 50 à 60 fois inférieure à celle du soleil ».

Une masse plus grande de LB-1 signifierait donc que le trou noir n’aurait pas pu être créé à partir d’une supernova.

Le LB-1 a été découvert avec l’aide du télescope chinois LAMOST. Les chercheurs qui travaillent avec cet outil font partie d’une équipe internationale. Elle comprend des scientifiques chinois, américains et européens. Ils ont d’abord utilisé le télescope pour rechercher des étoiles en orbite autour d’objets invisibles. Ce dernier est un signe que l’étoile pouvait orbiter autour d’un trou noir. D’autres scientifiques du monde ont depuis confirmé la taille du LB-1.