Les abeilles sont importantes pour la biodiversité. Mais saviez-vous qu’elles sont intelligentes aussi ?

Publié dans 6/06/2019 par Claire Deschamps

les abeilles intelligence etude

On sait que les abeilles sont importantes pour la biodiversité et pour la survie de l’homme aussi. Mais saviez-vous qu’elles sont aussi très intelligentes ? On en doute. L’étude qui en apporte la preuve est très récente. Elle a été réalisée par une équipe fraco-australienne. Et elle  indique que les insectes sont capables d’associer des signes à des chiffres.

Une étude franco-australienne se penche sur l’intelligence des abeilles

importance des abeilles intelligence

Pour saisir le rôle des abeilles et leur mode de fonctionnement, des chercheurs australiens et français a travaillé sur la capacité des abeilles de lire des signes et de les associer à des chiffres.

Les humains ont plus de 86 milliards de neurones dans leurs cerveaux. Les abeilles en ont moins d’un million. Et, en plus, nous sommes séparés par plus de 600 millions d’années d’évolution. Pourtant, les insectes partagent avec nous la capacité de reconnaître les chiffres et les signes.

Les abeilles ont des compétences cognitives sophistiquées

« Etre capable de reconnaître ce que représente 4 nécessite un niveau sophistiqué de capacités cognitives », explique Adrian Dyer. Dyer est un des membres de l’équipe australienne.

« Si les abeilles ont la capacité d’apprendre quelque chose d’aussi complexe qu’un langage symbolique créé par l’homme, cela ouvre de nouvelles voies passionnantes pour la communication future entre les espèces », ajoute-t-il.

Une telle capacité cognitive complexe n’est pas unique dans le monde animal, comme le rappelle la rédac’ de Cosmos Magazine. Par exemple, il y a une douzaine d’années, un chimpanzé avait réussi à l’emporter sur les élèves dans le cadre d’un jeu d’ordinateur. Et un perroquet gris africain du nom d’Alex était capable d’apprendre les noms des chiffres et de faire un certain nombre de calculs.

Cependant, Dyer et ses collègues affirment que leur étude est la première à montrer que les non-vertébrés peuvent également utiliser leur cerveau d’une telle manière.

les abeilles intelligentes nouvelle etude