Les compagnies aériennes demandent de nouvelles mesures contre la crise

Publié dans 24/09/2020 par Claire Deschamps

compagnies aériennes covid mesures

Les compagnies aériennes du monde entier ont appelé à de nouvelles mesures dans la lutte contre le nouveau coronavirus. Leurs représentants demandent que les passagers soient testés pour le Covid-19 avant de monter à bord de leurs avions. Cette mesure remplacera la quarantaine et d’autres restrictions qui, selon le secteur, exacerbent la baisse du transport aérien.

Les nouvelles mesures vont-elles aider les compagnies aériennes ?

Des tests rapides et abordables, qui peuvent être effectués par du personnel non médical, devraient être disponibles dans les prochaines semaines. Ceux-ci doivent être diffusés selon des normes convenues au niveau international. C’est ce qu’a déclaré le Directeur général de l’Association internationale du transport aérien (IATA), Alexander de Juniac. « Nous ne voyons aucune autre solution possible », a déclaré M. Juniac.

Depuis les blocages nationaux, lancés en mars, jusqu’à ce jour, les vols à destination et en provenance de différentes parties du monde sont constamment annulés. Le chaos dans les aéroports continue, les passagers en colère, les compagnies aériennes font face à la faillite. Plusieurs transporteurs sont gravement touchés par la crise.

La plus grande crise du secteur depuis le début de son existence

101 ans après le premier vol international au monde, effectué en février 1919, le coronavirus a littéralement paralysé le transport aérien. Une telle chose ne s’est jamais produite auparavant – même pendant la Seconde Guerre mondiale. Au plus fort de la pandémie de coronavirus, le trafic aérien a diminué de 90 p. 100 et les compagnies aériennes ont fait des pertes de centaines de milliards de dollars.

Lorsqu’un avion n’est pas dans les airs depuis sept jours, il doit être préparé pour le stationnement, ce qui nécessite 60 heures de travail. Dans le cas où aucun vol n’est pas effectué, des essais fonctionnels sont effectués, toutes les deux semaines les moteurs fonctionnent sur place. Chaque semaine les avions sont déplacés d’avant en arrière afin de ne pas déformer les pneus. Tous les trois mois, chaque avion stationné doit effectuer au moins un vol, disent les experts.