Les océans absorbent mieux le dioxyde de carbone

Publié dans 17/09/2020 par Claire Deschamps

dioxyde de carbone océans

Selon une nouvelle étude, les océans absorbent mieux le dioxyde de carbone que la plupart des modèles scientifiques.

Les océans absorbent mieux le dioxyde de carbone – est-ce une solution viable pour lutter contre le réchauffement climatique ?

Les modèles modernes se sont révélés moins précis, bien que les émissions de CO2 se prêtent bien à l’évaluation quantitative, il est très difficile de calculer combien d’entre eux sont libérés dans l’atmosphère et combien est absorbé par les réservoirs.

Les estimations antérieures du transfert de CO2 entre l’atmosphère et les océans ne prennent pas en compte les différences de température à la surface de l’eau et quelques mètres plus bas.

La nouvelle étude, menée par l’Université d’Exeter, inclut cela – et constate un flux net de carbone significativement plus élevé dans les océans.

Il s’est avéré que les océans pouvaient absorber plus de 900 millions de tonnes d’émissions de CO2 par an. En comparaison, une voiture à essence parcourant en moyenne 15 000 kilomètres par an produira 408 kilogrammes de CO2 par an. Ainsi, 900 millions de tonnes de CO2 équivaut à environ 2,2 milliards de voitures. Les chercheurs affirment que cela équivaut à 10% des émissions mondiales de combustibles fossiles.

« La moitié du dioxyde de carbone émis par l’humanité ne reste pas dans l’atmosphère, mais est absorbée par les océans et la végétation terrestre », explique le professeur Andrew Watson, auteur principal de l’étude. « Les différences constatées dans les données sont importantes parce que la solubilité du dioxyde de carbone dépend fortement de la température. »

Moins de dioxyde de carbone dans l’atmosphère et plus dans les océans est une épée à double tranchant, disent les experts. Le CO2 dans l’environnement marin rend littéralement l’eau plus acide, ce qui provoque le blanchiment des coraux et force de nombreux animaux à migrer.