L’évolution du design des casinos

Publié dans 22/11/2021 par Claire Deschamps

Il y a quelque chose de tellement luxueux à entrer dans un casino. Être accueilli par le doux parfum de l’excitation et les lumières brillantes et scintillantes qui vous promettent une tranche de paradis si vous jouez bien vos cartes. Les casinos ont été intelligemment conçus de manière à jouer sur les faiblesses de la psychologie humaine pour s’assurer que vous y passiez le plus de temps possible.

Bien sûr, nous aimons les boissons gratuites et les superbes comps qu’ils offrent, mais il y a tellement plus que cela. Les méthodes qu’ils utilisent pour vous garder dans le bâtiment – et jouer toute la nuit – sont bien plus profondes. Lisez la suite pour découvrir comment la conception et l’agencement des casinos vous incitent à jouer plus longtemps.

design casino evolution

Premiers pas dans les concepts de casino

Au cours des dernières décennies, la façon dont nous jouons dans les casinos a beaucoup changé. Les super casinos d’aujourd’hui n’avaient même pas été imaginés à l’époque.

Alors qu’auparavant, vous trouviez des machines à sous dès que vous entriez, il n’est pas rare aujourd’hui de pénétrer dans un hall élégant. Il évolue constamment pour maximiser le plaisir – et les profits. Il existe deux grandes écoles de pensée en matière de design de casino : Bill Friedman avec son design de casino classique et Roger Thomas, l’homme qui a redessiné Las Vegas.

Le design classique des casinos par Bill Friedman

Bill Friedman a ensuite donné des cours sur la gestion des casinos à l’université du Nevada à Las Vegas, tout en travaillant comme cadre et consultant pour des casinos. Dans le cadre de la rénovation de divers hôtels-casinos, il a étudié plus de 80 casinos de la région du Nevada afin de déterminer les facteurs de réussite. Qu’est-ce qui attirait les gens à revenir jouer encore et encore ?

Si les jeux étaient les mêmes, il devait y avoir quelque chose dans la disposition des lieux qui attirait plus de joueurs. Sa théorie s’est avérée si fructueuse que la conception des épiceries s’inspire en grande partie des mêmes principes. Pendant 20 ans, il a fait des recherches sur le sujet, ce qui a donné lieu à un livre de 630 pages, intitulé Designing Casinos to Dominate the Competition. Ce livre a été publié à la fin des années 90.

Son principal critère de “succès” était déterminé par le pourcentage de visiteurs qui jouaient et le nombre de ceux qui revenaient. Après avoir mené des recherches approfondies, il a défini 13 principes de conception. Six de ces principes font désormais partie intégrante de l’image stéréotypée d’un casino :

6. Pas d’horloges ni de fenêtres pour que vous perdiez la notion du temps.

5. Un design labyrinthique pour vous désorienter.

4. Un cadre intime pour que vous passiez plus de temps

3. Ils veulent que vous regardiez le prix

2. Des allées étroites et des pièces compactes vous font vous sentir chez vous.

1. Ils veulent que vous jouiez dès votre arrivée.

Le casino moderne Playground de Roger Thomas

Son raisonnement était que personne n’a envie de faire des paris à haut risque lorsqu’il se sent piégé dans une pièce minuscule, sans espace pour respirer. Et comme les jeux d’argent requièrent une concentration énorme avec toutes les entrées sensorielles, les joueurs peuvent se sentir épuisés. Dans son style de conception de casino, il y a beaucoup d’occasions de prendre une pause et de revitaliser l’esprit. Ainsi, les joueurs restent plus longtemps dans les casinos, car l’environnement est d’autant plus agréable.

Au lieu d’avoir des pièces sans fenêtre, il a incorporé de grands espaces ouverts et lumineux. Il a jeté toutes les règles de Friedman par la fenêtre. Il a opté pour de hauts plafonds ornés de beaux tissus fluides, des lucarnes pour laisser entrer le soleil éclatant de l’État désertique et des meubles de style européen pour décorer les salles de jeu.

La vision de Thomas consistait à inviter les joueurs dans un environnement détendu, avec des lignes de vision claires et des espaces faciles à parcourir, afin qu’ils soient plus enclins à rester et à placer des paris plus risqués. Aujourd’hui, les centres de villégiature qui ont les moyens d’investir dans son concept d’aménagement le font parce que c’est ce que les gens préfèrent. Les gens veulent aller au casino pour se défouler, pour s’amuser, et si l’environnement est agréable, toute l’expérience devient beaucoup plus plaisante.

Les casinos font appel à tous vos sens

Les casinos sont célèbres pour leurs lumières vives et le bruit des pièces qui tombent (même si les pièces ont cessé d’être utilisées il y a longtemps), car ces éléments font appel à tous les sens. En tant qu’êtres humains, nous aimons que nos sens soient sollicités et activés, et c’est là-dessus que ces méthodes jouent.

Une étude menée en 2006 sur les arômes a montré que certaines odeurs diffusées par le système de ventilation augmentaient de 46 % le nombre de jeux dans les machines à sous. Bien que l’étude n’ait pas pu en déterminer la raison exacte, on pense qu’une odeur agréable fait ralentir les joueurs et les incite à jouer sur l’une des machines à proximité.

Il a été constaté que l’introduction de musique ajoute à l’expérience, mais elle semble plus efficace dans les casinos de conception ludique. Lors d’une enquête, les participants ont généralement fait état d’une expérience plus agréable dans ces casinos, déclarant qu’ils seraient plus enclins à y rester plus longtemps.

Moins de stress = plus de dépenses

Le design de l’aire de jeu, comme on appelle le design de Thomas, fonctionne si bien parce qu’il vise à détendre les joueurs afin d’augmenter le rendement. Les aéroports utilisent une technique similaire dans leur aménagement. Les zones d’enregistrement et de sécurité sont très stressantes et rapides. Ainsi, dès que vous passez dans la salle d’embarquement, vous êtes invité à vous détendre. Et à dépenser.

Des boutiques hors taxes et des restaurants sont à votre disposition pendant que vous poussez un soupir de soulagement après avoir traversé ces espaces clairs, ouverts et aérés.

La conception des jeux d’argent en ligne*

Comment tout cela se traduit-il dans le monde des jeux en ligne ? Sans le pouvoir de l’architecture et des sens, comment les plateformes de jeux en ligne peuvent-elles encourager les joueurs à jouer davantage ? Si vous jouez dans un casino en ligne, votre jeu suivra l’approche Friedman. Sans l’opulence ou les artifices qui vous entourent, c’est le jeu seul qui vous attire.

On a constaté que la dépendance au jeu était plus fréquente dans un environnement de type Thomas. Ainsi, bien que l’accès au jeu soit devenu plus facile avec le lancement des jeux en ligne, le nombre de personnes souffrant d’une dépendance est resté pratiquement le même au cours des 35 dernières années. Lorsque vous jouez chez vous, vous avez plus facilement accès aux jeux, mais il est vite épuisant d’être constamment seul. Dans le casino même, vous faites partie d’une communauté et l’atmosphère frénétique vous happe.

Selon une étude réalisée en 2014, les risques de dépendance et de suicide sont beaucoup plus élevés lorsqu’on se rend au casino. En jouant chez soi, les gens font preuve de plus de retenue. Le style de jeu de Thomas est vraiment efficace. Les plateformes en ligne s’efforcent de renforcer le facteur de dépendance. Des avatars fantaisistes et des systèmes de récompenses complexes sont en place. Au fur et à mesure que ces systèmes se développent, il sera intéressant de voir s’ils dépassent les casinos hors ligne.
Et avec la pandémie actuelle de COVID-19, est-ce que moins de gens voudront prendre leur dose de jeu entourés d’autres personnes ?