L’Organisation mondiale du tourisme cherche à rassurer les voyageurs

Publié dans 25/08/2020 par Claire Deschamps

organisation mondiale du tourisme voyages coronavirus

L’Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies appelle les gouvernements à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour s’assurer que les gens puissent voyager à nouveau, a déclaré le DPA.

L’Organisation mondiale du tourisme cherche à rassurer les voyageurs

Dans une declaration, le Secrétaire général de l’OMT, Zurab Polonikshvili, a critiqué les pays de mettre l’accent sur la santé et a qualifié les efforts d’ouvrir les frontières au tourisme d’insuffisant à ce jour.

Citant le déclin inattendu et rapide des voyages touristiques provoqué par la pandémie du nouveau coronavirus, l’organisation souligne que les gouvernements ont la responsabilité de protéger les entreprises et les moyens de subsistance.

En juillet, la CITA a estimé que l’effondrement des voyages entre janvier et mai a coûté 320 milliards de dollars, soit trois fois plus que les pertes subies lors de la crise financière de 2007-2009. Cela équivaut au produit intérieur brut de la Colombie, rappelle la DPA.

Après que l’Organisation mondiale de la Santé a déclaré l’épidémie en pandémie en mars, les pays ont imposé des mesures de quarantaine et fermé les frontières. Le pic a été atteint en mai, lorsque les voyages internationaux se sont effondrés de 98 pour cent d’une année sur l’autre, selon L’Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies.

Les autorités devraient maintenant adopter pleinement l’idée de mesures de protection telles que des tests rapides mais rigoureux dans les ports et les aéroports, ainsi que des applications de suivi et de détection des virus, qui, selon l’organisation, ont le potentiel de conduire le redémarrage en toute sécurité du tourisme.

La crise du coronavirus a fortement frappé l’industrie aérienne. Plusieurs personnes ont perdu leurs emplois et les grandes entreprises de l’aéronautique se sont tournés vers les gouvernements de leurs pays pour des subventions. Le tourisme a été également durement touché par les mesures de protection de la population.