Maison extérieure connecté à la nature et à l’environnement par FLOAT

Publié dans 29/11/2017 par Liliane Morel

maison extérieure architecture contemporaine design

Un jour, le studio de design FLOAT a été contacté par un couple qui désirait construire une maison extérieure connecté à la terre qui s’intègre naturellement à son environnement. Ils ont alors décidé de concevoir deux pavillons qui chevauchent. Cette belle maison écologique se situe à l’île volcanique Maui, la deuxième plus grande de l’archipel d’Hawaii. Composée de deux petites pavillons, cette maison extérieure offre tout nécessaire pour vivre confortablement et en harmonie avec la nature.

Aujourd’hui, on vous fait visiter un véritable coin paradis. La “maison extérieure” (Outside House) conçue par le studio de  recherche et conception architecturales FLOAT.

maison extérieure architecture contemporaine design

Le premier pavillon (pavillon fermé) est nommé Mauka d’après le mot hawaïen pour “intérieur vers les montagnes”. Il abrite une petite chambre qui donne sur la coulée de lave à travers une grande fenêtre coulissante. A l’intérieur, les murs sont couverts de bois et il y a juste la place pour installer un lit, un banc intégré et un petit bureau avec une chaise. La décoration est absente. En effet, elle n’est pas du tout nécessaire. L’extérieur offre suffisamment de belles vues à contempler.

maison extérieur design contemporain architecture

Le deuxième pavillon (pavillon extérieur) est appelé Makai d’après le mot hawaïen pour mer, car il a des vues sur le Pacifique et l’île de Kahoolawe.

Une maison extérieur avec vue époustouflante idéalement intégrée en harmonieux à son environnement.maison-exterieure-design-moderne-architecture

Le pavillon Makai est une structure préfabriquée en acier galvanisé ancrée au sol avec quatre tiges filetées. Le platelage et le revêtement ont été broyés à partir de genévrier, un arbre qui est récolté pour protéger les eaux souterraines et l’habitat dans le nord-ouest du Pacifique.

exterieur-maison-bois-design

La cuisine extérieur est petite et bien rangée. Elle offre le confort nécessaire pour faire la cuisine et laver la vaisselle. La cuisine dispose d’une étagère et d’un évier en acier inoxydable. Derrière la cuisine, il y a une douche ouverte, avec un peu d’intimité fournie par un panneau de corde marine tissé qui a été créé par le concepteur du projet.

design-maison-bois-architecture

maison-bois-design-architecture-contemporaine

Cette maison extérieure a été créée avec l’idée de contribuer au fonctionnement des écosystèmes au lieu de les exploiter.

Le design de cette maison extérieure est une illustration parfaite du design moderne et écologique. Pour s’intégrer idéalement à son environnement, elle est petite et entièrement faite en bois. A l’intérieur, on ne retrouve que le nécessaire minimum pour vivre et se reposer. A l’extérieur, c’est tout pareil. La salle de bain extérieure, composée seulement d’une douche et d’un panneau, est, elle-aussi, petite. La cuisine offre un petit plan de travail pour préparer la nourriture et un petit évier pour faire la vaisselle.

Fonctionnalité et respect de l’environnement : les deux principes de la conception de ce projet. Ceci est en effet au sein de l’idéologie du studio FLOAT …

float-studio-design-architecture-contemporaine

FLOAT est un studio de recherche et conception architecturales. Le studio est petit, mais avec une grande idéologie. Au sein de ses idées est le respect de l’environnement et la conscience écologique. Elle questionne surtout la présence humaine dans la nature  :

“La durabilité des écosystèmes repose sur des fonctions de changement cyclique, d’interconnexion et d’équilibre dynamique. Pour répondre également à cette description de la durabilité, les bâtiments eux-mêmes doivent être fonctionnellement interconnectés avec des systèmes plus larges et leurs durées de vie doivent être cycliques (avec une fin tout aussi utile qu’un début).”

Sa fondatrice Erin Moor veut créer des bâtiments qui devraient contribuer au fonctionnement des écosystèmes au lieu de les exploiter. En créant des bâtiments qui établissent des relations réciproques avec leurs environnements, on peut ralentir l’épuisement des ressources non renouvelables et à les régénérer.

 

Toutes les photographies sont par Olivier Koning