Mieux comprendre les usages du BIM

Publié dans 13/09/2021 par Claire Deschamps

Les nouvelles technologies et le développement de l’internet touchent à plusieurs secteurs d’activité. Les BTP n’en sont pas du reste. Nous entrons de plain-pied dans ce qu’il convient d’appeler la smart construction. À l’heure actuelle, le Building Information Modeling (BIM) est un élément clé de cette transition numérique dans le secteur de la construction. Il est devenu un incontournable de la maitrise d’œuvre au service des architectes, des bureaux d’études et de tout intervenant dans la chaine de construction. Son intérêt se déduit de tous les usages qu’on peut en faire.

La conception virtuelle du bâtiment

bim utilisation architecture

 

Avant toute construction d’un bâtiment, le BIM permet de le concevoir de façon virtuelle via une maquette. Cette étape permet donc d’anticiper sur les comportements du bâtiment et l’organisation de son exécution. Dans ce dernier volet, l’exemple type est le planning des lots techniques et le renseignement des données du bâtiment.

Selon ADATT, le bureau d’études BIM et l’économiste de la construction, (www.adatt.fr) la maquette à l’étape de la conception a en effet quatre finalités :

  • La garantie d’un travail collaboratif entre les différents acteurs
  • La détection des probables erreurs et le Synthèse BIM
  • La garantie de maitrise des quantités et de coût de travaux
  • La diminution des réserves de fin de chantier

Grâce aux compétences du BIM manager, les difficultés avant la phase d’exécution sont ainsi aplanies. Au cours de cette conception, les différentes technologies qu’intègre le BIM, permettent donc de réussir les stimulations grâce à un logiciel de calculs et de simulations et de garantir une construction optimale.

On peut également préfabriquer des éléments en se basant sur une bibliothèque d’objets facilitant l’insertion d’objets 3D sur la maquette et assurer au mieux la gestion des approvisionnements.

nouvelles technologies architecture bim

 

La modélisation BIM du patrimoine pour une rénovation et une réhabilitation optimale

Nous avions dit plus tôt que les avantages du BIM sont perceptibles tout au long de la vie du bâtiment.

Lorsqu’il s’agit de rénover ou de réhabiliter un bâtiment ou un ouvrage, la numérisation BIM du patrimoine  intègre de nombreux outils pour optimiser l’opération. On procède à un relevé de l’existant dont les données sont insérées dans un logiciel. Celui-ci génère des informations dont le traitement sert à la prise de décisions.

Adèle Aybike Avinal, la Directrice générale affirme que numériser le patrimoine afin de posséder une maquette numérique de l’existant et une visite virtuelle sont des éléments incontournables pour les projets de réhabilitation.

Le BIM : L’incontournable dans un secteur de plus en plus diversifié

L’usage du BIM ne se limite pas aux bâtiments. Il va bien au-delà et prend en compte tout le marché des infrastructures, des travaux publics et du génie civil. Dans ces derniers cas, l’enjeu est encore plus grand et parfois complexe, au vu du besoin de précision au millimètre près, que cela requiert.

Là encore, les acquis de la modélisation BIM constituent des accélérateurs de la continuité numérique pour les projets de grande envergure.

 

Le BIM s’utilise durant tout le cycle de vie des ouvrages

Toute conception, construction, exploitation ou entretien de bâtiment, d’infrastructures ou de BTP doit s’appuyer sur des données solides. Il en est ainsi de la phase de leur déconstruction.

Avec le BIM, il est plus aisé de générer des données pouvant être utilisées tout au long du cycle de vie d’un ouvrage.

building information modeling mission

Le BIM garantit une construction plus collaborative

La construction d’un ouvrage nécessite l’intervention de plusieurs catégories de professionnels. Pour relever le défi de la construction, il est plus que jamais nécessaire de favoriser une interconnexion entre les différents intervenants.

C’est pour cela que le BIM est autant un instrument technologique qu’une méthodologie de travail. Il facilite la centralisation des données entre les acteurs de la construction et de la conception. Les modifications sont faites directement sur la maquette au fur et à mesure de l’exécution du projet et de façon participative.

Cette collaboration permet donc de réduire considérablement les marges d’erreur et d’optimiser l’étape de la construction.

Le BIM pour la gestion et l’entretien des immeubles

La démarche BIM s’invite également dans l’entretien et la maintenance des ouvrages. En amont, il favorise une maintenance prédictive avant d’avoir construit le bâtiment concerné.

On peut aujourd’hui grâce au BIM centraliser à distance l’ensemble du pilotage de l’exploitation du bâtiment et fournir des informations sur sa consommation énergétique. C’est donc un excellent outil pour mieux valoriser les infrastructures et bâtiments.