Vous êtes curieux quel est le tissu le plus cher de la planète ? Voici le shahtoosh !

Publié dans 21/06/2022 par Yve

Avez-vous déjà entendu parler du shahtoosh ? Voilà un tissu pas comme les autres, en fait, il s’agit d’une sorte de châle fabriqué à partir de poils d’antilopes tibétaines qui est rarement porté en public, donc c’est normal si vous n’en avez jamais entendu parler. Très curieux, intéressant et tout à fait illégal à posséder, on va vous présenter le tissu qui fait des ravages dans la mode avec son exclusivité ! Quoi qu’il en soit, pour comprendre l’attrait et le péché du shahtoosh, il faut remonter à la fin du siècle dernier. Découvrez tout sur ce tissu insolite qui rend les fashionistas fous de curiosité !

1. L’histoire du tissu spécial et sa provenance

pashmina tissu cher rare

La mode change avec le temps, évolue, et même revient, qu’il s’agit des jeans bas à la mode, de robes rétro ou bien des vêtements XXL. De temps en temps, un nouveau mot est ajouté à notre lexique – un mot qui ne se contente pas de saisir l’esprit du temps, mais qui le définit – et à la fin du dernier millénaire, ce mot était bien «pashmina».

pashmina tendance mode echarpe

Vous vous souvenez certainement de ces longs châles en cachemire aux couleurs vives, fabriqués à partir de la toison de chèvres des montagnes tibétaines, que tout le monde portait, de Nicole Kidman à votre grand-tante. Au début, ils étaient un symbole de statut social, enveloppant principalement les épaules nues des femmes les plus élégantes qui avaient le plus d’argent.

tissu rare pashmina tibet

Ils étaient dramatiquement grands et doux comme un chiot après son premier bain, mais c’est leur nom étranger qui a fait sensation. En effet, au bout d’un moment, le mot a été utilisé pour décrire tout ce qui gardait votre cou au chaud. Lorsque l’engouement est retombé, on pouvait se procurer une “pashmina”, pour un prix dérisoire, auprès des vendeurs de rue et dans les boutiques de cadeaux des temples Hare Krishna.

2. Le shahtoosh en question

shahtoosh tissu âge echarpe

La mode s’adapte bien à l’époque à laquelle elle s’inscrit, et même si cela est également valable pour le temps, comme pendant les saisons et toutes les variantes de combinaison été qui existent, cela dépend bien de plusieurs choses. Concernant le shahtoosh, cela provient comme on vous l’a dit du pashmina. En fait, cela fait déjà 20 ans que le mot n’a pas été utilisé dans une conversation sans être une chute.

shahtoosh tissu collection cher

Mais le fait qu’il ait pris de l’importance est en grande partie dû à la controverse entourant le shahtoosh – le tissu beaucoup plus précieux provenant de la même région du monde et portant un nom encore plus exotique et mystérieux.

antiloppe tibetaine animal rare

Comme la véritable pashmina, le shahtoosh provient également de l’Himalaya – c’était une écharpe de choix pour l’empereur moghol Akbar le Grand au XVIe siècle. Cependant au lieu de poils de chèvre, le shahtoosh est fabriqué à partir des mèches du chiru. C’est une espèce d’antilope indigène du plateau tibétain en Chine. Le problème : depuis 1975, ces majestueux animaux à cornes sont une espèce en voie de disparition.

3. Son prix énorme et sa disponibilité aujourd’hui

tissu rare shahtoosh collection

Bien entendu, cela n’a pas mis fin au commerce du shahtoosh, mais a simplement rendu les écharpes plus rares, plus chères et plus désirables. Jusqu’en 1998, elles étaient effrontément présentées à la vente dans les vitrines des boutiques chics de Madison Avenue à New York, ainsi que dans des magazines comme Harper’s Bazaar. Les prix étaient à la mesure de leur rareté, c’est-à-dire exorbitant. À l’époque, un shahtoosh pouvait alléger votre portefeuille de 15 000 dollars, soit bien plus que le coût d’autres tissus luxueux comme la vigogne ou le cervelas.

shahtoosh prix mode new york

En 2001, Vanity Fair a rapporté qu’un groupe de femmes riches et très en vue, dont la top-modèle Christie Brinkley et les mondaines Karen LeFrak et la regrettée Nan Kempner, ont reçu des assignations à comparaître par des agents fédéraux pour avoir possédé du shahtoosh. Denise Hale, une autre mondaine, se défend que tout le monde que en a un ou deux et qu’elle ignorer que c’est illégal.

tissu speciale rare tendance

Et les scandales ne se sont pas arrêtés là : en 2017, Martha Stewart a déclaré à la section Voyages du New York Times qu’elle apportait son shahtoosh à chaque voyage. Une note de l’éditeur a ensuite été ajoutée pour préciser que le châle de Stewart était en cachemire et non un vrai shahtoosh.

echarpe couleur tissu rare

C’est bien une matière spéciale, qui est cependant bien plus rare que tout ce qu’on peut trouver même dans les tendances de vêtements ou accessoires cérémonials de nos jours. Outre sa rareté, les véritables raisons pour lesquelles le shahtoosh était – et est toujours – l’objet d’un tel désir sont sa texture ultra douce et ses fils extrêmement fins. On dit qu’il est le fruit défendu des tissus. De plus, il ne pèse rien et la vigogne est comme du papier de verre en comparaison. On a l’impression qu’elle a été tissée à partir des cheveux d’un ange tombé du ciel.