Motos électriques, un remède contre la crise de carburant à Cuba ?

Publié dans 7/11/2019 par Claire Deschamps

motos électriques cuba

Les vélos et motos électriques seront-ils un remède pour le Cuba dans sa lutte contre la crise de carburant ? C’est l’heure de pointe à La Havane et la ligne à l’arrêt de bus est plus longue que jamais. Vient ensuite une flotte de motos électriques qui sonnent.

Motos électriques, une solution dans la lutte contre la crise de carburant dans le pays

Les cyclomoteurs électriques sont une nouvelle solution pour les Cubains. Ceux-ci sont aux prises avec des pénuries de carburant alimentées par les sanctions américaines. Pour rappel, celles-ci ont ralenti les importations de pétrole.

Cuba est réputée pour ses voitures américaines classiques. Ses habitants les entretiennent avec amour pendant des décennies après avoir cessé d’être fabriquées.

Mais les transports urbains sur l’île communiste évoluent.

Les vélos des vélos sonnent et certains cyclistes jouent de la musique reggaeton. Eétant électriques, leurs moteurs font à peine du bruit.

Une moto électrique de fabrication chinoise coûte entre 1 800 et 2 300 dollars à Cuba. Un vélo à essence de base sur l’île peut coûter jusqu’à six fois plus.

Les bicyclettes électriques ont une vitesse maximale est d’environ 50 kilomètres à l’heure. Elles ont été autorisées à l’importation pour la première fois en 2013. Elles se sont multipliées dans les rues depuis et se sont redressées avec la récente pénurie de carburant.

Cuba est en crise de carburant depuis septembre. Le problème est intervenu après que le gouvernement des Etats-Unis ait imposé des restrictions aux livraisons de carburant en provenance du Venezuela.

Les autorités estiment à 210 000 le nombre de motocycles électriques utilisés à Cuba

Cuba a dû gérer en septembre avec seulement 30% de son approvisionnement en carburant habituel et le niveau n’a pas encore été rétabli.

Le réseau de transports en commun étant gravement touché, le président Miguel Díaz-Canel a demandé aux conducteurs de prendre les passagers à leur guise. Les propriétaires de vélos électriques appelés “motorinas” ont répondu à l’appel. Chaque fois qu’ils passent à un arrêt de bus, ils prennent un passager. Les autorités cubaines estiment que 210 000 motocycles électriques sont actuellement utilisés sur l’île.

Ce chiffre devrait augmenter car, à la fin du mois d’octobre, le gouvernement a commencé à les vendre à un prix maximal de 1 700 dollars.

Ceux qui gagnent leur vie en servant des motos électriques sont satisfaits de ce changement, car cela réduira les coûts.