La Russie et la Chine ont exprimé leur soutien à l’Organisation mondiale de la santé (OMS)

Publié dans 8/07/2020 par Claire Deschamps

oms russie chine etats unis

La Russie et la Chine ont exprimé leur soutien à la lutte contre le nouveau coronavirus par l’intermédiaire de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) le jour où les États-Unis ont officiellement quitté l’agence internationale de santé publique.

La Russie et la Chine ont exprimé leur soutien à la lutte contre le nouveau coronavirus par l’intermédiaire de l’Organisation mondiale de la santé (OMS)

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Vershinin et le vice-ministre chinois des Affaires étrangères Ma Zhaoxu ont pris la parole mardi dans une conversation qui a accordé une attention particulière aux crises en Syrie et au Yémen, ainsi que des « mesures pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus au centre de l’Organisation mondiale de la Santé » , selon le ministère russe des Affaires étrangères.

« Les parties partageaient l’avis selon le plus important que la souveraineté et l’intégrité territoriale de tous les pays membres de l’ONU doivent être respectées », peut-on lire dans la lecture officielle. « Ils ont également convenu que la politisation des problèmes humanitaires et les sanctions économiques unilatérales sont inadmissibles, en particulier en pleine pandémie. »

La Russie et la Chine ont critiqué Washington pour avoir gelé des fonds à l’OMS en avril, alors qu’ils accusent trop facilement le Parti communiste chinois au pouvoir d’accepter les points de vue. Depuis, le président Donald Trump a menacé de se retirer de l’organisation et, mardi, le sénateur Bob Menendez a tweeté que le Congrès avait reçu une notification de la sortie des États-Unis.

« Appeler la réponse de Trump à COVID chaotique et incohérente ne lui rend pas justice », a écrit le démocrate du New Jersey. « Cela ne protégera pas la vie ou les intérêts américains, cela laisse les Américains malades et l’Amérique seule. »

Le porte-parole de l’OMS, Tarik Jasarevic, a confirmé à Newsweek que l’organisation avait « reçu des informations selon lesquelles les États-Unis avaient soumis une notification officielle au Secrétaire général de l’ONU qu’elle se retirait de l’OMS à partir du 6 juillet 2021 », mais a déclaré qu’elle ne pouvait pas fournir d’autres informations à ce stade.

L’Organisation à la recherche des origines du virus

L’administration Trump a appelé à une enquête approfondie à la fois sur l’épidémie et les réformes généralisées de l’OMS elle-même. Les responsables américains ont suggéré que l’agence n’a pas répondu assez rapidement au coronavirus pour apaiser la Chine, où la maladie a été observée pour la première fois à la fin de l’année dernière dans la ville centrale de Wuhan.

Le Directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a indiqué lors d’une conférence de presse la semaine dernière que les experts enverraient bientôt une équipe en Chine pour une visite qu’il espérait « mener à comprendre comment le virus a commencé et ce que nous pouvons faire pour préparer l’avenir ».