La série française Osmosis fait sa grande sortie Netflix ce vendredi 29 mars

Publié dans 29/03/2019 par Claire Deschamps

osmosis netflix poster serie francaise

Osmosis, la nouvelle série française, fait sa grande sortie Netflix ce vendredi 29 mars. Elle séduira les fans du genre de la science-fiction.

Osmosis, la troisième série Netflix française fait sa sortie ce vendredi 29 mars

La série créée par Audrey Fouché séduira les passionnés du genre science fiction, du thriller et, plus généralement, tous ceux qui s’intéressent à la façon dont les nouvelles technologies influencent notre mode de vie.

Selon son synopsis, l’action de la série prend place à Paris. La première saison comprenant 8 épisodes au total. Ils raconteront l’histoire d’une application de rencontres appelée Osmosis. Une sorte de Tinder du futur, l’appli est conçue pour décoder informatiquement les données sur l’activité cérébrale des usages grâce à des nano robots. L’objectif ? Trouver le partenaire idéal de chaque usager. Les auteurs de l’application y seront incarnés par Hugo Becker et Agathe Bonitzer. Dans les épisodes de cette saison, ils auront à faire face aux implications liées à l’existence et au développement de leur création. A leur côtés, on pourra voir aussi les comédiens Yuming Hey, Gael Kamilindi, Manoel Dupont, Stéphane Pitti, Luna Silva et Suzanne Rault-Balet qui font partie du casting de la saison.

osmosis netflix serie francaise sortie

La problématique qui intéresse les créateurs de la série est donc celle des relations entre les nouvelles technologies et l’accès à l’espace personnel, tout cela dans le contexte de la quête de l’amour.

La série est la troisième production française soutenue par la plateforme Netflix apès Marseille et Plan Cœur. Avec un budget d’un million d’euros par épisode, elle ne cache pas ses ambitions. Plusieurs revues circulent d’ailleurs sur le web. Pour certains, Osmosis serait l’interprétation française d’une autre série très populaire de Netflix, Black Miror. Les points de rapprochement s’y retrouvent notamment dans le sujet de l’interaction entre la société et les nouvelles technologies. Ces comparaisons sont-elles bien fondées ? On n’aura qu’à attendre ce soir pour le savoir.