Privation de sommeil – une étude se penche sur ses effets sur notre santé

Publié dans 16/08/2019 par Claire Deschamps

Privation de sommeil

Une étude menée par les chercheurs de King’s Collège de Londres se penche les effets néfastes de la privation de sommeil. Selon elle, les personnes qui dorment moins de 6 heures par jour risquent davantage de développer une cardiopathie ischémique.

La privation de sommeil et les risques qu’elle porte pour la santé

Les données proviennent d’une étude du professeur Paul Greengrass du King’s College de Londres. Pour formuler ses conclusions, il a examiné les indicateurs médicaux de 2 000 adultes britanniques. Ceux-ci ont révélé que 40% des personnes soumises à l’étude dormaient moins de 6 heures par jour. Seulement 17% des participants à l’expérience ont bénéficié des 8 heures de sommeil recommandées.

Les personnes en mauvaise en privation de sommeil ont été exposé à une série de risques plus élevés pour leur santé. Elles couraient notamment 60% plus de risques de subir une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral, une hypertension artérielle. En plus, elles étaient exposées à des concentrations plus élevées de mauvais cholestérol dans le sang.

Une nuit de privation de sommeil suffit à provoque un gain de poids

Une nuit de privation de sommeil suffit à provoquer un gain de poids. L’absence de repos contribue aussi à une perte musculaire. Elle est également susceptible d’affecter notre mémoire, le fonctionnement du cerveau et nos souvenirs.

Selon le professeur Greengrass, la privation de sommeil affecte l’ADN humain. Ses effets sont comparables à ceux provoqués par d’autres facteurs externes. Parmi eux, l’étude cite la nutrition, les taux de stress et le tabagisme. L’auteur de l’étude rappelle que, pour dormir plus sainement, l’organisme nécessite aussi plus d’activité physique et d’exercice.

Par ailleurs, comme nos lecteurs le savent, il existe plusieurs facteurs qui sont susceptibles d’affecter la qualité du sommeil, comme, par exemple, dormir avec un écran allumé. Inversement, certains rites à pratiquer avant de se coucher peuvent garantir la qualité du sommeil.