Une attaque de drone cause la hausse des prix du pétrole

Publié dans 16/09/2019 par Claire Deschamps

prix du pétrole attaque de drone hausse

Une attaque de drone est à l’origine d’une hausse des prix du pétrole sur les marchés mondiaux. L’incident aurait mis le feu à deux la production de pétrole des installations en Arabie Saoudite. Ainsi, il affecte cinq pour cent de la production de pétrole et entraine l’augmentation des prix.

Les prix du pétrole grimpent après une attaque aérienne

Selon les informations dont on dispose, l’attaque s’est produit ce samedi 14 septembre. Elle a visé des installations dans Abqaiq et le Khurais qui sont toutes les deux exécutées par la compagnie Aramco qui est gouvernée par l’Arabie Saoudite.

prix du pétrole hausse drones

Aramco a déclaré dans un communiqué que les incendies avaient été maîtrisés sans blessures. Le communiqué a par ailleurs appelé les attaques des actes de terrorisme. A la suite de l’incident, les prix du pétrole brut ont fait un bond de plus de 10 pour cent.

Les attaques ont été revendiquées par le mouvement Houthi basé au Yémen. Il s’agit d’un groupe de résistance se rebellant contre le gouvernement de l’Arabie Sauodite. Le groupe a affirmé qu’il avait envoyé 10 de ces robots volants dotés d’une arme à feu vers les installations.

La frappe de drones a perturbé la production de pétrole brut

La frappe de drones a perturbé la production de pétrole brut de 5,7 millions de barils, soit la moitié de la production de l’Etat.

Les rebelles houthis ont déjà lancé des attaques de drones sur des cibles situées en Arabie Saoudite. Une telle attaque a eu lieu notamment en mai. Dans ce cadre, ont été causés des dommages à deux stations de pompage, ce qui a aussi affecté l’oléoduc Aramco Est-Ouest et son approvisionnement en pétrole.

Selon un rapport du Conseil de sécurité de l’ONU publié en janvier, le mouvement houthi aurait utilisé des drones UAV-X, surnommés suicides ou kamikazes, parce qu’ils sont détruits lorsqu’ils sont utilisés pour attaquer une cible .

Le rapport de l’ ONU a déclaré les modèles de télépilotés aériens sont notamment les Qasef-1, le Rased et le Hudhud-1.

« Une attaque sans précédent contre l’ approvisionnement énergétique mondial »

De son côté, le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a accusé l’Iran d’ être responsable de cet attentat. Il a notamment suggéré que le gouvernement iranien fournit les drones et la formation. Selon lui, les frappes étaient « une attaque sans précédent sur l’ approvisionnement énergétique mondial ».

Enfin selon des informations parues dans le Wall Street Journal, les attaques auraient été menées par des missiles et non par des drones.