Tensions après la mort de Qassem Soleimani : plusieurs compagnies aériennes modifient leurs plans de vols

Publié dans 8/01/2020 par Claire Deschamps

qassem soleimani tensions vols

A la suite des tensions entre les Etats-Unis et l’Iran, certaines compagnies aériennes civiles ont réorienté leurs vols. Les changements affectent notamment les vols à travers le Moyen-Orient. Ils sont faits afin d’éviter un danger potentiel.

Les compagnies aériennes qui ont modifié leurs vols en raison des tensions entre les Etats-Unis et l’Iran à la suite de la mort de Qassem Soleimani

Le transporteur australien Qantas a annoncé qu’il modifiait son trajet de vol Londres-Perth. Il entend ainsi éviter l’espace aérien iranien et irakien.

Malaysia Airlines a annoncé qu’en raison des récents événements, ses avions éviteront l’espace aérien iranien.

Singapore Airlines a également informé que ses vols vers l’Europe seraient détournés.

Air France a annulé tous ses vols à travers l’Iran et l’Irak dans jusqu’à nouvel ordre.

Les espaces aériens d’Irak et d’Iran considérés comme dangereux

Le service d’aviation civile russe Rosaviation a recommandé aux compagnies aériennes locales de ne pas utiliser l’espace aérien au-dessus de l’Iran et de l’Irak. Une autre zone à éviter est celle  du golfe Persique et du golfe d’Oman.

Plus tôt, la Federal Aviation Administration des États-Unis a également annoncé qu’elle interdisait aux compagnies aériennes américaines d’utiliser les espaces aériens de l’Irak, de l’Iran, du golfe d’Oman et des eaux entre l’Iran et l’Arabie saoudite.

La compagnie aérienne allemande Lufthansa a annoncé qu’elle annulait ses nouveaux vols au-dessus de l’Iran et de l’Irak. L’annonce a été faite quelques heures après les frappes iraniennes contre deux bases utilisées par les troupes américaines en Iran. Lufthansa a annulé son vol régulier de Francfort à Téhéran aujourd’hui à la lumière de la situation actuelle. Un porte-parole a dit que Lufthansa ne réaliserait pas non plus son prochain vol prévu pour Erbil en Irak ce samedi prochain.

Ces changements importants interviennent après la mort du général en chef iranien, Qassem Solemimani. Celui-ci a été tué par une frappe aérienne en provenance des Etats-Unis. En réponse, l’Iran a tiré plus de vingt missiles balistiques sur les bases militaires irakiennes. Les basés abritent des troupes américaines.