La réparation appareils électroménagers dans l’UE sera plus facile à partir de 2021

Publié dans 2/10/2019 par Claire Deschamps

réparation appareils électroménagers union européenne

L’Union européenne s’apprête à adopter de nouvelles normes qui faciliteront la réparation appareils électroménagers. À partir de 2021, les entreprises devront produire des appareils plus durables et fournir des pièces de rechange pendant 10 ans. Les dispositions s’appliquent aux luminaires, aux machines à laver, aux lave-vaisselle et aux réfrigérateurs.

L’UE entend faciliter la réparation appareils électroménagers

réparation appareils électroménagers ue normes 2021

La nouvelle réglementation a été approuvée à la suite de plaintes de consommateurs d’Europe et d’Amérique du Nord. Ceux-ci se déclarent insatisfaits des produits qui tombent en panne rapidement après l’expiration de la garantie. Généralement, les propriétaires ne peuvent pas réparer les appareils eux-mêmes. Souvent, ils sont incapables de trouver quelqu’un qui puisse les réparer à un prix abordable. Les consommateurs sont donc obligés d’acheter un nouvel appareil.

Une des conséquences de ce problème est la création rapide des déchets. A son tour, cela contribue aussi au réchauffement climatique par le biais des émissions de gaz à effet de serre provenant de la production de nouvelles machines.

A partir de 2021, les fabricants devront fournir des pièces de rechange pour les appareils

Selon les nouvelles normes de la Commission européenne, les fabricants devront fournir des pièces de rechange, telles que des thermostats. Pour les partisans des options de réparation, les utilisateurs individuels devraient également pouvoir acheter des pièces de rechange et réparer leurs appareils eux-mêmes. Les fabricants soulignent toutefois que cela soulève la question du risque et de la responsabilité.

La nouvelle réglementation s’appliquera à partir d’avril 2021. Elle concernera aussi les fabricants de produits en dehors de l’UE qui souhaitent distribuer leurs appareils en Europe. Par exemple, si les entreprises britanniques veulent vendre en Europe après le Brexit, elles devront se conformer à la nouvelle réglementation.

On pense que les nouvelles normes assureront une durée de vie plus longue aux appareils ménagers. Les dispositions prévoient également que les machines aient un meilleur rendement énergétique. La réglementation en vigueur sur l’efficacité énergétique des appareils est considérée comme obsolète. D’ici 2021, le nombre d’étoiles sera révisé. Ces mesures pourraient permettre d’économiser directement 20 milliards d’euros par an sur la facture énergétique de l’Europe après 2030. Ce chiffre correspond à 5% de la consommation d’électricité de l’UE.