Ride Green, l’initiative écolo du Giro d’Italia, annonce un bilan très positif

Publié dans 25/09/2019 par Claire Deschamps

ride green giro ecolo

Le tour de l’Italie, aussi connu comme le Giro d’Italia, a été l’un des événements les plus intéressants et les plus difficiles de l’univers de cyclisme cette année. La nouveauté de cette année ? Au-delà des émotions pour les participants et pour les téléspectateurs, les organisateurs du Giro de RCS Sport se sont aussi lancé dans une initiative écologique. Intitulé Ride Green en anglais (Cycler vert en français), l’initative a annoncé un bilan très positif.

Ride Green, une initiative écologique des organisateurs du Giro

ride green giro cyclisme

Au cours des trois semaines de la course en mai et juin, 75 758,12 kilogrammes de déchets ont été collectés. Une bonne partie des matériaux collectés, 92%, soit un peu plus de 73 tonnes, a été recyclée.

Alors que le Giro sillonnait les différentes provinces de l’Italie, les organisateurs ont invité les municipalités à se joindre à l’initiative. Les municipalités les plus impliquées dans le projet étaient celles de Valdaora, Tortoreto Lido et de Carpi. Plus de 93% des déchets collectés ont été recyclés.

Plus de 90% des déchets collectés au cours du tour de l’Italie ont été recyclés

« Le cyclisme est un sport respectueux de l’environnement, et le Giro en particulier soutient toujours l’initiative de la durabilité environnementale. Les résultats de 2019 prouvent le succès de ce projet », a déclaré Roberto Salamini, directeur marketing de RCS Sport.

L’initiative Ride Green a permis de collecter des déchets dans les villages traversés par le Giro. Elle a porté également sur les différents produits laissés derrière par le peloton. Depuis un an, l’Union Cycliste Internationale (UCI) encourage les cyclistes à se débarrasser des déchets alimentaires qu’ils ramènent à des endroits spécifiquement prévus à cet effet. Ceux-ci sont appelés des zones vertes.

En février 2019, il a été annoncé que l’Union Cycliste Internationale augmenterait également de le montant des amendes pour les canettes jetées par les cyclistes. Tout semble donc montrer que Ride Green n’est qu’une première initiave écolo qui a vocation à se poursuivre. Et cela, alors que la municipalité de Rome a lancé son propre projet pour lutter contre les déchets.