Faire l’amour : combien de fois par mois pour rester en bonne santé ?

Publié dans 29/08/2022 par Sabine Monier

Faire l’amour : y a-t-il un minimum de fois par semaine ou par mois pour rester en bonne santé ? L’amour et la santé sont-ils liés au niveau de l’état de santé ? Que se passe-t-il si on arrête d’avoir des relations sexuelles ?

Faire l’amour : quel lien avec la santé ?

relation sexuelle lien avec santé

Si vous faites une pause pendant laquelle vous n’avez pas de relations sexuelles et cette pause dure assez longtemps, elle peut avoir un effet sur votre corps et certaines parties de votre vie. Mais il est important de se rappeler qu’il n’y a pas de « bon » nombre de fois de faire l’amour pour tout le monde. L’essentiel est que tout le monde trouve ce qui lui convient le mieux.

Ne pas avoir de relations sexuelles peut aboutir à endurer plus d’anxiété et de stress

faire l'amour bien santé

Si on n’a pas souvent de relations sexuelles avec son partenaire, on se sentira peut-être moins connecté à lui, ce qui peut signifier que l’on ne parlera pas beaucoup de ses sentiments ou que l’on n’obtient pas beaucoup de soutien pour gérer les facteurs de stress quotidiens. Le sexe fait libérer des hormones du corps, comme l’ocytocine et les endorphines, qui peuvent aider une personne à gérer les effets du stress. L’ocytocine a l’avantage supplémentaire d’aider chacun à dormir. Des niveaux de stress plus faibles signifient une pression artérielle réduite et un risque, donc, moindre d’évènements cardiovasculaires.

Cancer de la prostate

Pour les hommes, la fréquence à laquelle ils ont des relations sexuelles peut être liée à leurs risques de cancer de la prostate, mais les preuves sont mitigées. Certains experts pensent que le sexe pourrait en fait augmenter le risque, l’homme s’exposant éventuellement à des maladies sexuellement transmissibles qui entraînent une inflammation.

Mais dans une grande étude portant sur près de 30 000 hommes, ceux qui ont déclaré avoir éjaculé plus de 21 fois par mois en moyenne avaient moins de risques de cancer de la prostate au cours de leur vie, par rapport à ceux qui ont éjaculé quatre à sept fois par mois.

Système immunitaire

santé mentale physique relations sexuelles régulières

Des relations sexuelles régulières peuvent aider le corps à combattre des maladies, donc en avoir moins souvent peut entraîner plus de rhumes et autres. Dans une étude, il a été démontré que des étudiants qui avaient des rapports sexuels une à deux fois par semaine avaient des niveaux plus élevés de l’immunoglobuline A, un anticorps qui joue un rôle important dans le système immunitaire.

Parois vaginales et lubrification

Une femme ménopausée a une autre raison de continuer à avoir des relations sexuelles. Sans rapports sexuels réguliers, le vagin peut se resserrer et ses tissus peuvent s’amincir et être plus susceptibles de se blesser, de se déchirer ou même de saigner pendant les rapports sexuels. Cela peut être si inconfortable que les femmes présentant ces symptômes évitent d’avoir des relations sexuelles, ce qui peut aggraver la situation.

Les changements liés à la ménopause, tels que la sécheresse et l’irritation vaginales, peuvent être traités avec des lubrifiants, des hydratants ou des œstrogènes à faible dose.

Faire l’amour aide à garder une bonne mémoire en général

Certaines études ont montré que les personnes qui ont des relations sexuelles sont souvent plus aptes à se souvenir de beaucoup de souvenirs. Et il y a des signes que le sexe peut aider le cerveau à développer des neurones et à mieux fonctionner en général.

Santé relationnelle

faire l'amour quel lien santé mentale

Il n’est pas obligatoire d’avoir des relations sexuelles tous les jours. Une fois par semaine semble suffire, peu importe l’âge des deux partenaires dans le couple ou du couple lui-même. Des relations sexuelles régulières aident chacun à se sentir émotionnellement proche de l’autre partenaire, ce qui ouvre la porte à une meilleure communication. Les couples qui ont des relations sexuelles plus souvent ont tendance à dire qu’ils sont plus heureux que ceux qui en ont moins.

Comment le célibat et l’abstinence affecte-t-ils la santé ?

Les gens qualifient de célibat ou d’abstinence le fait de ne pas avoir de relations sexuelles pendant une longue période.

Raisons de l’abstinence sexuelle

abstinence sexuelle raisons effets

Il existe une idée répandue selon laquelle avoir des relations sexuelles régulières est une partie importante du bien-être émotionnel d’une personne. Bien que cela soit vrai pour certaines personnes, ce n’est pas le cas pour tout le monde. Les gens peuvent s’abstenir de relations sexuelles pour de nombreuses raisons, par exemple, parce qu’ils ont une faible libido, sont asexués ou choisissent simplement de ne pas en avoir. Lorsqu’une personne n’a pas de relations sexuelles pendant des mois ou des années, il est peu probable qu’elle remarque des effets secondaires physiques négatifs sur sa santé.

Lorsque l’abstinence sexuelle est involontaire, certaines personnes peuvent ressentir des effets négatifs sur leur santé mentale. À l’inverse, les personnes qui ne ressentent pas de désir sexuel peuvent trouver ces sentiments pénibles. Ne pas avoir de relations sexuelles dans une relation peut rendre une personne irritable et anxieuse.

Comment y remédier ?

remédier abstinence sexuelle masturbation

Parler de ces émotions peut aider à éliminer tout sentiment d’inconfort.

Les gens peuvent tirer certains des avantages physiologiques du sexe – comme la réduction du stress – de la masturbation.