Sentinel 6 / Jason CNS, une mission spatiale conjointe, pour mesurer la hausse des océans

Publié dans 29/11/2019 par Claire Deschamps

sentinel 6 nasa changement climatique

Les agences spatiales américaine et européenne s’associent pour une mission satellite de 10 ans visant à surveiller les signes les plus évidents de changement climatique. Leur surveillance portera notamment sur l’élévation du niveau des océans et de la mer. Pour en savoir plus sur la mission, c’est juste en bas.

La mission Sentinel 6 / Jason CNS sera d’étudier la hausse des taux des océans

sentinel 6 changement climatique

L’objectif de la mission Sentinel 6 / Jason CNS sera de déterminer quel est le taux de la hausse des océans d’ici 2030. Les satellites mesureront l’élévation du niveau de la mer au cours de la prochaine décennie. Ils serviront aussi pour déterminer à quelle vitesse se produit la hausse. La mission recueillera également des informations pour aider les prévisions météorologiques, les changements de température dans l’atmosphère. Elle travaillera aussi pour établir un profil vertical avec une résolution élevée de la température et de l’humidité.

 « Toute la planète est en train de changer … »

« Si vous y réfléchissez, une hausse du niveau des océans au niveau mondial signifie que 70% de la surface de la Terre est en train de s’élargir – 70% de notre planète change de forme et se développe. Toute la planète est en train de changer. C’est exactement ce que nous allons mesurer », a déclaré le scientifique en chef de la mission Josh Willis de la NASA.

Pour la mission dirigée par NASA, deux satellites identiques Sentinel-6A et Sentinel-6B seront utilisés. Ils seront lancés dans cinq ans.

Avant Sentinel 6, quatre autres missions conjointes américano-européennes avaient mesuré l’élévation du niveau de la mer pendant trente ans. Il s’agit de TOPEX / Poseidon, Jason-1, Ocean Surface / Jason-2 et Jason-3. Leurs données indiquent l’augmentation les niveaux des océans d’environ 0,1 pouce, soit de 2,54 cm par an.

Des calculs fondés sur une période de réchauffement similaire il y a 125 000 ans permettent d’estimer la hausse attendue des océans aujourd’hui. Selon eux, le niveau des océans mer pourrait s’élever de 3,35 m d’ici la fin du siècle.