SimilarWeb avec des estimations sur le comportement des internautes dans la crise du coronavirus

Publié dans 26/03/2020 par Claire Deschamps

similarweb coronavirus web etude

Le coronavirus a changé la vie de notre planète en moins de trois mois depuis son apparition. La diffusion du virus à travers la planète a affecté plusieurs secteurs de l’économie. Les premières estimations sur son rapport avec l’utilisation de l’internet font maintenant surface grâce à SimilarWeb.

SimilarWeb annonce ses premières estimations sur le comportement des internautes dans la crise du covid 19

SimilarWeb est une société qui surveille le trafic sur le web. Dans une section dédiée de son site, elle a fait ressortir de nombreuses informations spécifiquement sur le Covid 19. Elles révèlent comment il a changé les habitudes des utilisateurs au cours des derniers mois.

Une augmentation énorme des visiteurs mondiaux est enregistrée par plusieurs sites traitant directement du problème. Ce sont les sites de l’Organisation mondiale de la santé, les sites des institutions officielles responsables de la santé dans l’UE et aux États-Unis. Un certain nombre de secteurs sont également clairement affectés. Les informations sont résumés par SimilarWeb comme suit:

  • Les sites dédiés aux voyages en avion ont enregistré une baisse de 24% des visites.
  • La planification de la planification de vacances, comme les agences de voyages, une diminution de 37% des visites
  • Ont diminué aussi de 30% les visites sur des sites de location de voitures de location
  • Une légère baisse d’environ 3-4% est enregistrée par les principaux magasins en ligne.

Quels sont les sites visités par le public ?

Depuis le début de la crise de Covid, les visites sur des sites de médias a augmenté de près de 8%. Les visites sur les sites gouvernementaux ont augmenté de près de 25%. La croissance du trafic pour les sites de commande de produits alimentaires est estimée à 5%.

Les visites sur les réseaux sociaux et les services de streaming vidéo augmentant de près de 10%. C’est d’ailleurs pourquoi l’UE a déjà demandé à ces entreprises de réduire la qualité des plateformes streaming qu’elles fournissent.