La Station spatiale internationale accueillera trois touristes en 2021

Publié dans 6/03/2020 par Claire Deschamps

station spatiale internationale tourisme

La société SpaceX d’Ilon Musk a passé un contrat avec Axiom Space. Son objet ? L’envoi de touristes privés dans l’espace. Selon lui, trois touristes privés seront envoyés sur la Station spatiale internationale  d’ici le deuxième semestre 2021.

Les touristes privés n’ont pas visité la Station spatiale internationale  depuis plus de 10 ans

station spatiale internationale touristes

L’accord stipule que SpaceX fournira des sièges Axiom Space à bord du Dragon Capsule piloté. Il s’agit d’une version modifiée du cargo Dragon qui opère des vols vers la station orbitale depuis 2010.

Le voyage marquera « un tournant dans l’universalisation de l’accès à l’espace », a déclaré Michael Sufredini. Sufredini est le président d’Axiom Space. Il n’a pas souhaité révéler le prix du voyage.

Chaque lancement de la fusée Falcon-9 coûte environ 60 millions de dollars à la société privée SpaceX. Compte tenu du montant de la construction de la capsule, le billet pour la station est susceptible de valoir des dizaines de millions de dollars.

Huit touristes spatiaux se sont rendus à la station orbitale à ce jour

Jusqu’à présent, huit touristes spatiaux se sont rendus à la station orbitale. Leur transport a été assuré par des fusées russes Soyouz. Le premier touriste spatial est Dennis Tito. Il a payé 20 millions de dollars en 2001 pour un séjour de huit jours sur la station. Plus récemment, la station a été visitée par le fondateur du Cirque du Soleil, Guy Laliberte. Celui-ci a visité la station en 2009.

En février, SpaceX a annoncé un partenariat avec Space Adventures pour envoyer quatre touristes en orbite à une hauteur non encore atteinte par un vol privé. Cette mission est prévue pour la fin de 2021. Elle est plus susceptible d’être accomplie en 2022.

Le voyage dans l’espace fait partie également des projets de Virgin Galactic de Richard Branson et de Blue Origin de Jeff Bezos. Les deux sociétés sont en train de développer des transports pour envoyer des passagers privés au-delà de la frontière spatiale en quelques minutes. Leur ambition est d’atteindre entre 80 et 100 kilomètres.