TikTok pourrait disparaître des plateformes Android et Apple

Publié dans 14/08/2020 par Claire Deschamps

tiktok trump interdiction

Le président américain Donald Trump a signé un arrêté interdisant toute transaction avec la chinoise ByteDance et ses filiales. Cela pourrait désactiver l’offre de l’application TikTok des plateformes d’applications de l’Apple Store et de Google, indiquent des sources. L’administration américaine considère que le réseau TikTok met en danger les données personnelles des utilisateurs au profit des autorités chinoises.

Le président américain Donald Trump a signé un arrêté interdisant toute transaction avec la chinoise ByteDance

Selon le texte du document, les transactions peuvent être interdites, en assurant la présence de TikTok dans les plateformes d’applications. L’application pourrait fonctionner avec l’accord de l’utilisateur de voir des annonces et des conditions du contrat d’utilisateur lors du téléchargement de l’application.

Mais, dans la pratique, Trump a interdit l’installation de l’application TikTok et a mis en péril son existence.

En cause : TikTok mettrait en danger les données personnelles des utilisateurs

Plus tôt, Trump a signé deux décrets interdisant tout accord avec ByteDance et ses filiales, ainsi que des accords liés au réseau social WeChat et son propriétaire, le géant chinois de l’internet Tencent et ses filiales. Les interdictions dans les deux cas entrent en vigueur 45 jours après la publication des décrets, c’est-à-dire fin septembre.

Le 3 août, M. Trump a annoncé que Microsoft ou une autre société américaine devait conclure un accord pour acquérir TikTok d’ici le 15 septembre, faute de quoi le travail du réseau aux États-Unis sera interdit. Le 31 juillet, le président a déclaré qu’il avait l’intention d’interdire TikTok aux États-Unis.

Les préoccupations de l’administration américaine au sujet du réseau social découlent d’allégations selon lesquelles ses dirigeants sont engagés dans la propagande et le transfert des données des utilisateurs aux autorités chinoises. Selon certains médias, la démarche du président Trump est toutefois un précédent. Ainsi, le géant CNN qualifie cette décision comme un danger pour la démocratie.