Les essais du vaccin COVID-2019 commenceraient au plus tôt à la fin avril

Publié dans 25/02/2020 par Claire Deschamps

vaccin covid 2019

Le vice-ministre chinois des Sciences et de la Technologie, Xu Nanping, a déclaré que les essais cliniques d’un vaccin contre un nouveau type de coronavirus en Chine commenceraient au plus tôt à la fin du mois d’avril. La nouvelle sur un vaccin COVID-2019 a été rapportée par les médias du monde entier.

Les essais du vaccin COVID-2019 commenceraient au plus tôt à la fin avril

Selon le comité de la santé, certains types de vaccins sont déjà testés sur des animaux. Cependant, les experts soulignent que les travaux sur le médicament sont difficiles. Il en est ainsi, car COVID-19 est une maladie complètement nouvelle. Et elle n’a pas encore été étudiée.

Les chercheurs ont besoin de temps pour sélectionner la souche appropriée du virus. Ils travaillent aussi sur l’organisation de la technologie de production et le contrôle de la qualité. En plus, ils ont besoin de temps pour mener une série de tests, y compris des tests sur les animaux et des examens de sécurité.

Le virus continue à se propager dans le monde

Zhao Jianping est le chef d’une équipe d’experts travaillant dans l’épicentre de l’épidémie de la maladie. Jianping a indiqué qu’il y avait eu plusieurs cas dans le monde où les tests ont montré la réapparition du virus chez des patients déjà guéris.

L’Organisation mondiale de la santé a indiqué qu’elle s’attend à recevoir les résultats de deux essais cliniques de médicaments pour un nouveau type de coronavirus. Pour le combattre, une combinaison de deux médicaments anti-VIH est testée. Il s’agit de lopinavir et  ritonavir.

Selon le Comité d’hygiène et de santé de la province chinoise de Hubei, le nombre de victimes du nouveau coronavirus dans la région est passé à 2144 personnes. Le nombre d’infections a dépassé 62,4 mille personnes.

Le COVID-2019 continue de se propager dans le monde entier. Les chercheurs ont également exprimé l’avis que le virus ne disparaîtrait pas de lui-même. Pour éviter que l’épidémie continue à s’étendre le vaccin est nécessaire.