Volkswagen va de nouveau suspendre sa production en mai

Publié dans 13/05/2020 par Claire Deschamps

volkswagen suspend ses chaines de production

Le constructeur automobile allemand Volkswagen va de nouveau suspendre sa production de quelques jours en mai. La suspension se produira sur certaines chaînes de montage qui viennent d’ouvrir. En cause : la faible demande de voitures, a indiqué le groupe. Ci-dessous, plus de détails sur le calendrier des suspensions et ses causes.

Volkswagen va de nouveau suspendre sa production en mai

Au siège de la société à Wolfsburg, deux chaînes de montage seront complètement fermées. Une autre chaîne fonctionnera sur un calendrier réduit pendant quatre jours. La modification dans l’organisation de l’entreprise se produira les 15, 20, 25 et 29 mai. C’est ce qu’indique un message publié hier soir sur le réseau informatique interne du groupe. Il a été diffusé par l’AFP.

La suspension affectera les modèles Golf et Tiguan. Le groupe automobile a repris la production fin avril. Cela a suivi une pause de plusieurs semaines en raison de la pandémie de coronavirus.

La suspension temporaire est une illustration des difficultés de reprise de la production en Europe. Celles-ci sont le résultat des restrictions liées à la diffusion du COVID-19. La maladie a entraîné une baisse historique des ventes de voitures en mars et avril sur l’ensemble du continent.

Une baisse des ventes automobiles est attendue dans le monde entier

La nouvelle arrive alors qu’on apprend les prévisions d’une baisse des ventes de voitures dans le monde entier. L’agence Moody’s a, en effet, diffusé ses prévisions pour l’Europe, les Etats-Unis et pour la Chine.

L’agence de notation internationale Moody’s a révisé aujourd’hui à la baisse ses prévisions pour le marché mondial de l’automobile. Elle s’attend désormais à une baisse de 30% en Europe et de 25% aux États-Unis. Selon ses prévisions encore, le marché chinois ne diminuera que de 10%.

Pour stimuler les ventes, les constructeurs automobiles et les sous-traitants tentent d’obtenir un nouveau programme gouvernemental similaire aux primes d’achat de voitures introduites après la crise financière de 2008-2009.