Les voitures de James Bond entrées dans l’histoire

Publié dans 19/09/2022 par Claire Deschamps

La franchise James Bond est, à chaque nouvelle sortie, sans cesse rendue plus puissante et son image de prestige dépasse systématiquement la qualité intrinsèque des films. De ce fait, les créations James Bond sont, de nos jours et depuis plusieurs décennies, une excellente vitrine commerciale pour de nombreuses marques. Entreprises de téléphonie, grandes maisons de joaillerie, montres de luxe ou autres maisons de couture ont toujours eu un intérêt à habiller ou s’afficher aux côtés de l’acteur incarnant James Bond.

Il en va de même et presque obligatoirement pour les véhicules, sans cesse mis en avant lors de courses poursuites effrénées ou de moment tout aussi propres à la saga James Bond depuis toujours.

Bien entendu, le nom de James Bond a souvent une consonance liée à la marque Aston Martin, mais d’autres constructeurs ont eu le privilège d’accompagner l’agent 007 dans ses missions. Retour sur les plus prestigieuses voitures conduites par Connery et consorts.

Aston Martin DB5

S’il ne fallait en retenir qu’une seule, il s’agirait à n’en pas douter de la DB5, considérée par le commun des mortels comme LA voiture de James Bond. Elle sera rapidement équipée de gadgets à foison dans Goldfinger (1964) pour sa première apparition aux mains de Sean Connery avant d’effectuer des retours en trombe lors des derniers films, marquant l’histoire et le prestige de la série Bond.

voitures de james bond aston martin

La légendaire DB, Photo par Pixabay, CC0

Cette propulsion, produite en 1021 exemplaires était, pour l’époque de sa construction (1963), une véritable bête que seuls quelques constructeurs comme Aston Martin pouvaient se targuer de produire.

BMW Série 7

Loin des quelques exemplaires produits pour la plupart des Aston Martin figurant dans les films de Bond, la BMW Série 7 reste aujourd’hui une immense réussite commerciale pour l’entreprise de Munich. Pour l’anecdote, elle est toujours produite et vient d’attaquer sa septième génération de modèles. Un sacré pas en avant depuis la fameuse 750iL pilotée depuis son téléphone par Pierce Brosnan dans un parking d’Hambourg, lors de Demain ne meurt jamais (1998).

voitures de james bond bmw

Bond a fréquemment conduit des véhicules de grand tourisme, Photo par Pixabay, CC0

Bien entendu, cette mise en scène a nécessité une ingénierie exceptionnelle avec un volant caché derrière le siège conducteur. Un moment d’histoire pour un véhicule phare de BMW et pour les fameux accessoires de Q, dans la saga Bond.

Aston Martin DBS

Le clin d’œil au passé est immense pour le premier opus de l’ère Daniel Craig dans Casino Royale, en 2006. La DB5 est pilotée par ce dernier avant d’être remplacée par l’une de ses héritières, la DBS V12, imaginée pour l’occasion avant d’être commercialisée.

Cette beauté est en réalité une évolution poussée de la DB9, malmenée pour le tournage avec un record du monde de tonneaux effectués par la doublure de Craig, Adam Kirley.

Mais cette sublime voiture a aussi la particularité de sauver la vie de Bond. Durant une partie de poker animée et presque mortelle, Bond joue au Texas Holdem de bien belle manière, mais malencontreusement pour lui, il fait face à quelques problèmes de santé quelque peu forcés par le Chiffre. Ce grand film, montrant de longues scènes de poker, a donné à cette même activité un regain de popularité à une époque où le poker en ligne était en plein boom. De nos jours, il s’agit également d’un bon rappel que plusieurs variantes de poker, comme le Texas Holdem ou l’Omaha, sont toujours aussi populaires. Que cela soit au cinéma ou parfois, depuis le confort de son chez-soi.

Sunbeam Alpine – Series II

Elle restera à tout jamais la première voiture mise en circulation par le MI6. Dans Dr. No, le premier opus de la franchise longue de 25 films et sorti en 1962, Sean Connery s’affaire sur cette magnifique voiture britannique, de couleur bleue et présente sur les routes jamaïcaines. Cette voiture atteignait les 80 chevaux pour une cylindrée de 1592 cm3, avis aux amateurs du genre ! Une ancienne époque pour un véhicule entré dans l’histoire, lui aussi.