Les cigarettes électroniques et leurs effets sur les vaisseaux sanguins

Publié dans 21/08/2019 par Claire Deschamps

Cigarettes électroniques vaisseaux sanguins

Selon une étude américaine, les jeunes en bonne santé montrent des signes de dysfonctionnement des vaisseaux sanguins après seulement quelques respirations de cigarettes électroniques. Cela arrive même si les produits respirés ne contiennent pas de nicotine.

Les cigarettes électroniques comportent des risques pour le cœur
Cigarette électronique dangers

Les fumeurs de cigarettes électroniques sont plus susceptibles de retourner à la nicotine.

« La principale chose que nous avons constatée est que l’utilisation de cigarettes électroniques n’équivaut pas à l’inhalation de la vapeur ». C’est ce qu’a déclaré Alessandra Caporale de l’école de médecine Perlman de l’Université de Pennsylvanie. L’utilisation de ces produits peut avoir un effet puissant et nocif sur les vaisseaux sanguins. Et cela est vrai, même si le liquide employé ne contient pas de nicotine.

Les effets des produits électroniques sur la santé

Ces derniers temps, de plus en plus de recherches semblent indiquer que les cigarettes électroniques et leur utilisation ne sont pas sans effets négatifs sur la santé. Dans une étude précédente, les mêmes chercheurs avaient constaté que, même sans nicotine, ce genre de produits augmentaient les signes d’inflammation et les lésions tissulaires. Ces problèmes sont aussi connues sous le nom de stress oxydatif. Les indicateurs liés à ce type de stress dans le corps reviennent à la normale une à trois heures après utilisation du produit.

La chaleur convertit les produits chimiques dans le liquide de cigarette électronique en particules toxiques. Celles-ci peuvent endommager les vaisseaux sanguins.

Les chercheurs ont utilisé l’imagerie par résonance magnétique pour mesurer la fonction des vaisseaux sanguins chez 31 volontaires en bonne santé et non-fumeurs. Ils ont respiré la vapeur d’une cigarette électronique contenant du propylène glycol, du glycérol et des arômes. Les produits respirés ne contenaient pas de nicotine. Le processus a été répété 16 fois et, à chaque fois, les personnes ont respiré les vapeurs pendant trois secondes.

Plusieurs changements ont ensuite indiqué que la réactivité vasculaire des participants à l’expérience était significativement réduite. La réactivité vasculaire est la capacité des vaisseaux sanguins à se dilater en cas de besoin. Ces changements étaient temporaires. Mais, s’ils se répètent sur une longue période, ils peuvent provoquer une inflammation et une détérioration des vaisseaux sanguins.