Hémorroïdes traitement ; types d’hémorroïdes ; causes d’apparition et prévention

Publié dans 19/05/2019 par Sabine Monier

hémorroïdes traitement symptômes causes

Hémorroïdes traitement, types, cause et prévention, voici le sujet du présent article. Celui-ci devrait intéresser une personne sur deux. On dit qu’il faut parler plutôt de maladie hémorroïdaire.

hémorroïdes traitement éviter papier toilette

Les hémorroïdes sont des formations normales de l’anus à cause du réseau de vaisseaux sanguins entrelacés. Donc ce sont des veines dilatées qui se forment dans l’anus (hémorroïdes internes) et / ou le rectum (hémorroïdes externes). Pourquoi dit-on des formations normales ? Parce qu’il est normal d’avoir des veines légèrement gonflées au niveau anal surtout au moment de la défécation. Le problème, c’est que les hémorroïdes sont des veines dilatées d’une manière permanente.

hémorroïdes traitement comment remédier

Hémorroïdes traitement de la maladie hémorroïdaire

Ce qu’on appelle une maladie hémorroïdaire, c’est lorsque les hémorroïdes internes ou externes se manifestent anormalement. C’est à dire que la personne qui a une présence d’hémorroïdes constate des saignements, des douleurs et / ou une augmentation de volume.

Cette maladie touche autant l’homme que la femme. Elle apparaissent vers la trentaine et devient de moins en moins fréquente après l’âge de soixante ans.

hémorroïdes traitement pommade crème

Symptomes ou comment reconnaître les hémorroïdes

C’est facile de reconnaître l’hémorroïde au toucher ou à la vue. Elle sort de l’anus sous la forme de protubérances sensibles et visibles, que ce soit une hémorroïde interne ou externe. En ce qui concerne la sensation, celle-ci commence par une démangeaison et se transforme en brûlure. La sensation n’est pas agréable du tout. Elle peut être très douleureuse.

hémorroïdes traitement comment soigner crise

Au moment de la défécation, on saigne de l’anus. La défécation peut aussi être couverte de sang. Le rectum et l’intérieur du rectum est enflé. Ça pique et parfois elle fait si mal qu’on arrive pas à s’asseoir. Il est conseillé de s’allonger sur le côté après avoir mis de la crème traitante et d’attendre que la crise passe.

hémorroïdes traitement remédier guérir

Hémorroïdes internes et hémorroïdes traitement

Elles se forment dans la partie inférieure du rectum, c’est-à-dire de l’anus. Il y a quatre degrés de progression de ce types d’hémorroïdes. Le premier stade d’évolution est lorsque l’hémorroïde demeure à l’intérieur de l’anus.

hémorroïdes traitement crise douloureuse

Puis, lors du deuxième stade, elle sort de là, au moment de la défécation et revient en position préliminaire après qu’on arrête de faire tout effort. Ensuite, lors du troisième stade, elle sort à l’extérieur mais n’arrive pas à revenir en position normale après la défécation. Pour la faire rentrer, il faut utiliser ses doigts. Enfin, le quatrième degré est celui où l’hémorroïde est si grand que l’on ne peut plus le faire rentrer.

hémorroïdes traitement facteurs risque

Hémorroïdes externes et hémorroïdes traitement

Une enflure dans toute la zone peut être causée en cas d’apparition d’hémorroïdes externes. C’est possible que les hémorroïdes externes soient plus sensibles que les hémorroïdes internes. Le risque de se former un caillot de sang dans la veine dilatée est plus grand au niveau de l’orifice de l’anus.

hémorroïdes traitement éviter rester assis longtemps toilettes

Certaines causes de la maladie hémorroïdaire ; hémorroïdes traitement

Il n’existe pas de cause précise de la maladie hémorroïdaire. Cependant, on peut parler de facteurs de risque. Si une personne rencontre souvent des troubles du transit intestinal, comme une constipation mais aussi diarrhée, on peut considérer qu’il existe un tel facteur de risque. Le transit intestinal doit être normal et cela exclut les constipations permanentes ou les diarrhées constantes.

hémorroïdes traitement symptômes visibles sensation

Autre facteur de risque, c’est la malbouffe. L’aliementation ou les boissons qui peuvent contribuer à la formation des hémorroïdes, sont les épices, les boissons alcooliques et les aliments pauvres en fibres.

hémorroïdes traitement causes malbouffe

D’autres causes de la maladie hémorroïdaire ; hémorroïdes traitement

La sédentarité est une autre cause de la maladie hémorroïdaire. La position assise pendant des années est celle des chauffeurs, des employés restant assis devant les ordinateurs, etc. Puisque l’on ne peut pas changer les conditions de l’exercice du travail dans la plupart des cas, il faut bouger, marche et faire des exercices avant ou après le travail.

hémorroïdes traitement astuce position assise

La pratiques de certains sports n’est pas plus avantageuses pour ceux qui craignent l’apparition des hémorroïdes. En effet, si les sports sont pratiqués assis, le risque d’avoir des hémorroïdes est important. Ces sports sont l’équitation, la moto, le vélo, etc.

hémorroïdes traitement éviter poids

La prise de médicaments comme cause de la maladie hémorroïdaire ; hémorroïdes traitement

Prendre des antidépresseurs, des laxatifs, les hypnotiques et les traitements comme les suppositoires, semble provoquer l’apparition d’hémorroïdes.

hémorroïdes traitement application crème

Y a-t-il des personnes à risque ?

Les premières personnes à risque sont toujours dont les parents ou un proche souffre d’hémorroïdes. Puis, il y a les femmes enceintes qui en souffrent sûrement et sont de ce fait des personnes à risque. Il y a aussi les femmes ayant donné naissance par accouchement vaginal. Enfin, les personnes avec cirrhose du foie sont des personnes à très haut risque.

hémorroïdes traitement faire attention poids

Y a-t-il des facteurs de risque ?

Oui ! Les constipations ou les diarrhées régulières sont des facteurs de risque. L’obésité en est un autre. La vie sédantaire, comme mentionné, présente un facteur de risque indubitable. Le soulèvement fréquent d’objets lourds est un autre facteur de risque. Pratiquer le coït anal en est un autre.

hémorroïdes traitement éviter soulever poids lourd

Hémorroïdes traitement par des cachets

En cas de thrombose hémorroïdaire, c’est-à-dire que lorsqu’un caillot de sang se forme dans une hémorroïde, on souffre pas mal. En effet, c’est douleureux ! Des analgésiques et des laxatifs émollients ramollissant les selles peuvent être pris. Mais les traitements locaux ou oraux ne sont parfois pas suffisants. Des interventions chirurgicales pourraient être la solution efficace. Il y a plusieurs types de chirurgies traitant les hémorroïdes.

hémorroïdes traitement explication types

Hémorroïdes traitement par une première opération

La toute première opération est toujours légère. Elle ne détruit pas les hémorroïdes. On protège juste les étirements. C’est un traitement instrumental qui se fait dans le cabinet du proctologue. Il s’agit de constituer une petite zone cicatricielle de la paroi anale par un agent chimique qui s’appelle sclérose, par électrocoagulation, par photo-coagulation ou par ligature élastique au sommet de l’hémorroïde.

hémorroïdes traitement médecin gastro-entérologue proctologue

Chez un patient sur deux, les signes disparaissent mais les effets ne sont pas visibles dans l’immédiat. Des douleurs ou des saignements s’observent chez environ 10 % des patients.

hémorroïdes traitement manipulation chirurgicale

Si cela s’impose, on procède à l’ablation des hémorroïdes. Cela peut s’avérer nécessaire chez un patient sur dix. La procédure chirurgicale s’appelle hémorroïdectomie et ne doit pas se pratiquer au moment d’une crise hémorroïdaire.

hémorroïdes traitement opération chirurgicale

L’hémorroïdectomie est effice mais l’intervention chirurgicale provoque d’importantes douleurs. L’hospitalisation prolongée est obligatoire dans ce cas. Le patient nécessitera forcément des soins locaux quotidiens jusqu’à cicatrisation complète.

hémorroïdes traitement opération légère sérieuse

Hémorroïdes traitement par la première technique de Longo

Depuis la fin des années 90, une nouvelle technique a commencé à être pratiquée. C’est toujuors une technique de ligature élastique mais qui ne demande que trois jours de repos après l’intervention. Elle porte le nom de celui qui l’a présentée pour la première fois, l’italien M. Longo. Les soins à domicile post-opératoires sont quasi inexistants. Le patient ne ressent pas vraiment de douleurs après l’opération.

hémorroïdes traitement douleurs symptômes

« Toutefois », souligne en 1997 le Dr Benoît Maury, proctologue, « plusieurs médecins ont pu constater des hémorragies secondaires après le 10e jour, une rupture de l’attache, ainsi que des récidives de l’extériorisation des hémorroïdes ».

hémorroïdes traitement surpoids faire gaffe

Hémorroïdes traitement par la technique de Longo améliorée

La technique Longo s’est par la suite améliorée. L’élastique est substituée par une afrafe. On cherche à éviter les hémorragies. Lors de la nouvelle intervention chirurgicale qui ne dure que quinze minutes, on place une agrafe circulaire sur la muqueuse rectale. On veut empêcher les hémorroïdes de sortir. Un mois plus tard, l’agrafe est expulsée naturellement.

hémorroïdes traitement remède maison

Autres avantages, c’est que cette intervention ne fait pas de lésion sur le sphincter ou le canal anal. Pas de douleurs. Le patient ne reste à l’hôpital que deux jours et se rétablit relativement vite. Il y a quelques inconvénients aussi, comme les effets indésirables, mais la technique est tout de même de préférence que la précédente.

hémorroïdes traitement recourir opération

Hémorroïdes traitement par la technique de Bellan

Cette technique consiste à effectuer une anoplastie au pôle postérieur à laquelle sera ajoutée un nettoyage délicat des ponts cutanéo-muqueux. Cette mesure chirurgicale est plus pratiquée en France que la technique de Longo.

hémorroïdes traitement repos soulagement douleurs

 

Hémorroïdes traitement : lequel choisir ?

Seul le gastro-entérologue proctologue peut donner bon conseil au patient. Selon le stade de chaque patient, la solution proposée variera. Il faut tout de même savoir que tout doit commencer par les bons gestes d’hygiène élémentaire. Ensuite, il faut savoir que les traitements par lesquels on commence d’habitude, ce sont toujours les traitements médicaux légers.

hémorroïdes traitement éviter papier toilettes pour éviter inflammation

L’opération n’est envisageable que lorsqu’aucun autre traitement n’apportera le résultat escompté. Aucune opération n’est anodine. L’ablation des hémorroïdes peut, elle aussi, conduire à des complications. En effet, des complications graves comme le rétrécissement anal ou l’incontinence peuvent en être la suite.

hémorroïdes traitement régime alimentaire

Quelles précautions post-opératoires prévoir ?

Les opérations ont la fâcheuse réputation de faire mal. Un anesthésique local de durée prolongée est infiltré pendant l’anesthésie générale qui permet évidemment de largement diminuer la douleur pendant la première journée entière. De plus, les médecins prévoient des médicaments anti-douleur comme la morphine qui s’attaque aux pics douloureux surtout au moment des selles ou des soins post opératoires.

hémorroïdes traitement privilégier légumes

Il faut obligatoirement prévenir les constipations et commencer à prendre de laxatifs doux afin de ne pas en vivre une. Si une personne tarde à avoir sa selle un fécalome peut prendre forme. Ce dernier est un bouchon de selles qui doit sortir de manière indolore. Pour être prêt à avoir une évacuation des selles fluide, faites un lavement destiné à les ramollir. Par ailleurs, il ne faut surtout pas arrêter de prendre les laxatifs.

hémorroïdes traitement prendre prunes sèches

Le lavage de l’anus opéré doit être fait à la douchette deux fois par jour après chaque selle. Éviter d’utiliser le papier toilette. Appliquer régulièrement de la pommade sur la plaie désinfectée.

hémorroïdes traitement aloe vera

Que faut-il savoir sur la cicatrisation des hémorroïdes traitement ?

Il faut s’armer de patience et de courage parce que la cicatrisation est longue. Elle dure deux mois à peu près. Parfois plus. Pendant toute la période, les démangeaisons sont fréquentes. La douleur, l’absence de confort, la nécessité de se laver au savon très doux et à la douchette après être allé aux toilettes, exige que le patient soit en arrêt maladie pendant au moins un mois après l’opération.

hémorroïdes traitement causes grossesse

En cas d’hémorragie qui peut survenir après la tombée de la croutte de la plaie, que l’on appelle la chute d’escarre, un traitement local doit avoir lieu. La plupart du temps, il s’agit d’un pansement compressif. Malheureusement, il s’agit parfois de manipulation chirurgicale complémentaire pour arrêter le saignement. D’où la recommendation de ne pas voyager et de ne pas prendre l’avion une vingtaine de jours après l’opération.

hémorroïdes traitement manger faire gaffe

En cas de rétrécissement anal, appelé sténose, il faut faire faire une dilatation ou se faire opérer de nouveau.

Il arrive que la plaie post-opératoire s’infecte. En effet, un abcès peut se former dans ce cas précis et indésirable, et si c’est le cas, un geste chirurgical supplémentaire est à envisager sans que ce soit obligatoire.

hémorroïdes traitement consommer pain complet

Il faut surtout se faire suivre après l’opération. En effet, le médécin traitant doit pouvoir diriger la cicatrisation et dépister les dangers potentiels concernant le rétrécissement, l’infection, la chute d’escarre, etc.

hémorroïdes traitement privilégier consommer miel

Prévenier autant que cela se peut

On ne peut trop dire qu’il faut maintenir une bonne hygiène en général et anale, en particulier. À part les éléments chimiques que notre peau est obligée de tolérer, il vaut mieux s’essyer les fesses avec des lingettes qu’avec du papier toilette. Le mieux c’est de pouvoir se laver les fesses à la doucettes et au savon doux après les selles.

hémorroïdes traitement boire eau

Priviligier une alimentation riche en fibre végétale ! Cela veut dire qu’il faut manger des petits pois, des pommes de terre, des choux de Bruxelles, des épinards, des aliments à grains entiers, etc.

hémorroïdes traitement que manger

Éviter de consommer le piment, les épices fortes, le thé, la moutarde et trop de pâtisserie. Boire beaucoup d’eau sans tout de même exagérer. Les quantités d’eau sans aucune modération font travailler les reins.

hémorroïdes traitement grossesse privilégier fruits

Il faut éviter d’augmenter la pression sanguine dans les vaisseaux tout au cours de votre vie. Cela veut dire qu’il ne faut pas soulever des objets dont le poids est trop lourd, par exemple.

hémorroïdes traitement alimentation préférence

Consommer du miel, des pommes, des prunes sèches et de l’aloe vera. Boire deux litres d’eau par jour et trois en été !

hémorroïdes traitement utiliser lingettes