Le miel pour un traitement efficace de rhumes, des maux de gorge et du nez bouché

Publié dans 3/09/2020 par Claire Deschamps

le miel antibiotiques maladies

Des scientifiques britanniques ont constaté que le miel est une meilleure option dans le traitement des rhumes, des maux de gorge et du nez bouché que les antibiotiques. Les résultats de leurs recherches ont été diffusés dans une publication du journal The Guardian. Voici pourquoi ce produit naturel est une excellente option pour rester en bonne santé.

Le miel pour un traitement efficace de rhumes, des maux de gorge et du nez bouché

La publication cite une étude menée par des scientifiques de l’Université d’Oxford. L’équipe du Dr Hibatullah Abuelgassim souligne que le miel est une alternative aux antibiotiques, qui sont souvent prescrits contre les maux susmentionnés et s’avèrent inefficaces. Les infections des voies respiratoires supérieures affectent le nez, la gorge et les bronches. Le miel a longtemps été utilisé pour traiter les enfants avec la toux et le rhume. Mais jusqu’à présent, son efficacité chez les patients âgés n’a pas été étudiée.

Les chercheurs de l’Université d’Oxford ont suivi les données de 14 travaux médicaux qui ont impliqué 1 761 patients d’âges différents. D’après les données obtenues, il était évident que le miel est plus efficace que d’autres médicaments pour améliorer les symptoms. C’est le cas en particulier en ce qui concerne l’acuité et la fréquence de la toux. Deux des études ont prouvé que ces symptômes persistent deux jours moins après la prise de miel.

Les scientifiques soulignent que les infections des voies respiratoires supérieures sont la cause la plus fréquente d’utilisation d’antibiotiques. Mais comme il s’agit d’infections virales et non bactériennes, elles s’avèrent inefficaces dans ce cas. Par conséquent, il est beaucoup mieux d’utiliser le miel comme un produit qui stimule la guérison. Ces résultats pourraient d’ailleurs aider les médecins qui sont de plus en plus souvent confrontés à des problèmes de résistance aux antibiotiques chez les patients. En cause : la prise de ce type de medicaments même lorsqu’ils ne sont pas indispensables.