Prix Nobel de chimie : trois chercheurs récompensés pour leur travail sur les piles lithium-ion

Publié dans 9/10/2019 par Claire Deschamps

prix nobel chimie piles lithium-ion

Cette année, le prix Nobel de chimie a été attribué à trois scientifiques pour leurs travaux sur le développement de piles lithium-ion : John B Goodenough de l’Université du Texas à Austin, M Stanley Whittingham de l’Université de Binghamton et Akira Yoshino de l’Université de Meijo. Les trois chercheurs se partageront le prix de 9 millions de couronnes suédoises (74 000 000 £). C’est ce qui a été annoncé par l’Académie royale des sciences de Suède à Stockholm.

A l’âge de 97 ans, Goodenough est le plus ancien lauréat à recevoir le prix Nobel dans n’importe quelle discipline. Whittingham est le deuxième chercheur né en Grande-Bretagne à remporter le prix Nobel de science cette année.

Le prix Nobel de chimie partagé entre trois chercheurs pour leur travail sur les piles lithium-ion

prix nobel de chimie 2019 lauréats

Les piles lithium-ion ont longtemps attiré l’attention, particulièrement depuis qu’elles se sont révélées fondamentales pour le développement des hautes technologies.

Selon l’Académie suédoise, les piles en question ont posé les bases pour l’existence de notre société et sans combustibles fossiles. De ce fait, cette invention est un grand avantage pour l’humanité.

Les piles sont à l’origine du développement des nouvelles technologies

Beaucoup plus légères et plus compactes que les types de piles rechargeables qui existaient avant leur invention, ces piles sont capables de maintenir sa charge plus longtemps. C’est la raison pour laquelle, on les trouve partout autour de nous. Elles chargent nos téléphones portables, les ordinateurs portables et les voitures électriques.

« Les batteries [des voitures électriques] ne pèsent plus deux tonnes, mais 300 kg », a déclaré le professeur Sara Snogerup Linse, membre du comité de chimie Nobel. « La capacité de stocker de l’énergie à partir de sources renouvelables, le soleil, le vent, ouvre la voie à une consommation d’énergie durable », a-t-elle ajouté.

Interrogé sur sa réaction à l’occasion du prix, Yoshino a simplement déclaré que c’était « incroyable » et « surprenant ».

S’exprimant lors d’une interview avec le Times plus tôt cette année, Goodenough a déclaré qu’il ne s’était pas rendu compte de l’impact de son travail au tout début. « Au moment où nous avons développé les piles, nous ne pouvions faire que cela », a-t-il déclaré. « Je ne savais pas ce que les ingénieurs en électricité feraient avec les piles. Je n’avais vraiment pas prévu les téléphones portables, les caméscopes et tout le reste ».