Slackline : une activité d’équilibre, fun, accessible à petits et grands et facile à installer chez soi


slackline exterieur-flechissement-corps-droit

Slackline, qu’est-ce que c’est ? Ce mot, littéralement, veut dire corde lâche. La slackline est une activité sportive, de loisir, ludique, fun, qui consiste à marcher ou avancer sous toute forme que l’on désire, comme sauter en effectuant des figures, sur une bande plate et large tendue (une sangle tendue) entre deux points d’ancrage, tout en gardant l’équilibe.

Liens commerciaux

slackline pratique-interieur-cadeau-ideal

Slackline : gardons l’équilibre et le sourire en même temps

Cette activité est avant tout autre chose une activité de loisir. Oui, c’est également une activité physique, sportive, sérieuse tendant à apprendre à garder l’équilibre. Cependant, depuis la démocratisation de l’activité, grâce à l’accès facile à son installation et à sa pratique, la slackline devient une activité ludique et donc fun !

slackline activite-ideale-petits


Slackline : où pratiquer et quels sont ses atouts ?

Premièrement, la slackline s’ajoute aux autres activités en plein air si les points d’ancrage sont les arbres dans votre jardin ou dans le parc. Elle peut être pratiquée à la maison ou en salle également. Deuxièmement, en la pratiquant, on s’entraîne tout en se détendant. En effet, on travaille sur l’équilibre tout en conservant le sourire. On se concentre donc sans pour autant basculer du côté des activités ne demandant que du sérieux.

slackline activite-sportive-collective

Troisièmement, la slickline permet à l’imagination de prendre libre cours. En effet, lorsqu’on avance sur la sangle, on peut trouver des figures et des mouvements qui correspondent le mieux à la perception de l’activité de chacun.

slackline enfants-aide-garde-equilibre

Slackline sur le plan socio-éducatif : est-ce bien pour les enfants ?

Enfin, du point de vue socio-éducatif, cette activité permet de travailler sur soi. Avec l’objectif qu’on se fixe, on fait tout un projet. Un parcours est tracé, les mouvements demandent d’imagination et donc de création. En avançant, on ne lâche pas, on persévère face à l’aléa, à la difficulté, voire au danger.

slackline exterieur-bras-air

Par ailleurs, la slackline semble une activité sportive individuelle, mais en réalité, elle permet la pratique collective et pousse à l’entraide. En conclusion, on peut dire que cette activité est très bien pour les enfants qui leur apprend à travailler sur des qualités importantes à développer et leur donne des capacités utiles dans la vie.

Gibbon-slackline-interieur-entrainement

Slackline : bon à savoir !

Les pratiquants de la slackline apprennent à connaître les arbres, ce qui n’est pas à négliger dans l’ère de l’écologie où il faut vraiment connaître et rééllement comprendre les problèmes écologique et avec eux, la biodiversité. A vrai dire, ce que l’on apprend en premier lieu, c’est comment installer les deux points d’ancrage et tendre la sangle.

slackline-exterieur-chaussures-confortables-hauteur-selon-niveau

Installation de la sangle ou de la slackline

Il faut trouver deux points d’ancrage. La chose la plus importante, c’est de mettre la sangle à plat. Pour ce faire, il faut non seulement bien tendre mais aussi bien la maintenir aux deux bouts. Il faut la replier sur elle-même avant les terminaisons cousues ou l’épissure. La sangle forme un V après celle-ci et se positionne à plat lors de la mise en tension.

slackline-exterieur-protection-arbre

Quel matériel inclut le kit de slackline ?

Le kit est composé d’une sangle en polyamide large de 2,5 à 5 cm, d’un système de fixation et de  tension avec un cliquet et des mousquetons. Les terminaisons sont cousues pour faciliter l’installation et l’anneau renforcé est ce qu’on appelle l’épissure. Il faut faire attention aux zones de frottement et en ca de défaut constaté, il faut mettre le matériel au rebut sans hésitation.

slackline-installer-bon-arbre-respect-consignes

Comment assurer la sécurisation lors de la pratique de la slackline ?

Le nœud d’arrêt est la première chose que l’on doit faire niveau sécurité. Il faut prévoir 1,5 à 2 m de sangle non utilisée pour la réalisation du nœud. Le bon montage a pour objectif de prévenir les risques de rupture lors de la tension et d’éviter l’effet élastique de la sangle.

slackline-exterieur-sangle-largesse

L’installation de la slackline à l’extérieur : ce qu’il faut savoir

Il faut bien choisir son lieu pour voir au mieux le milieu naturel et prévoir les conditions de sécurité. Pour attacher sa slackline, il faut chercher des arbres grands et sains qui résistent à un poids supérieur de 2,5 tonnes.

slackline-installation-exterieur-protection-systeme-tension

Lors de l’installation, la sécurisation des ancrages est primordiale. Avant la procédure de l’installation, il faut choisir des arbres solides. Evitez les arbres secs et malades (champignons sur les arbres, cicatrices ou trous, couleurs anormales, etc.). Préférez les arbres aux troncs d’un diamètre plus de 30 cm.

slackline-exterieur-arbres-protection

Préservez les troncs des arbres ! Utilisez des protections pour ne pas abîmer les troncs des arbres suite aux frottements inévitables. Cette protection protègera aussi la sangle contre les frottements occasionnés par l’écorce qui provoqueront des abrasions avec le temps.

slackline-importance-preserer-arbre

Quelle protection utiliser ? Vous pouvez utiliser des morceaux de moquette ou de tapis, des serviettes, etc.

slackline-exterieur-kit-instruction

Nettoyez obligatoirement la terre sous la sangle : des verres, des écorces, des branches, des cailloux à cause desquels vous pouvez se tordre la cheville, par exemple. Il faut nettoyer le site au-dessus de vos têtes.

slackline-apprendre-monter-sangle

Slackline : installation en salle

Pour pratiquer en salle durant les périodes pluviale ou hivernale, il vous faut des bancs de gymnase en bois de type suédois, des poteaux amovibles, des croisillons se sécurité ou “A-frame” et des protections en mousse ou des tapis de gymnastique.

slackline-equipement-a-frames

Une installation parfaite est l’installation de 4 slacklines en losange à l’aide de bancs de gymnase, de A-Frame et de tapis de gymnastiques.

slackline-salle-gym-tapis-gymnastique

Faire de la slickline

Pouvoir avancer sur la sangle nécessite de pouvoir garder l’équilibre sur l’un et l’autre pied. Les appuis sur l’un ou l’autre pied se succèdent. Le but donc c’est de pouvoir alterner l’équilibre sur l’un ou l’autre pied. Comme ce n’est pas une course mais un test d’équilibre, l’avancement doit se faire lentement. Il ne faut pas regarder ses pieds comme pour la danse, sur un vélo ou des rollers, mais il faut regarder devant soi. Le mieux, c’est de fixer son regard au point d’arrivée.

slackline-exterieur-exercice-equilibre

La posture doit être droite pour garder son équilibre. En d’autres termes, il ne faut pas se pencher. Pouvoir se concentrer est très bien pour l’équilibre et la détermination. Il est donc important de fixer son attention sur un point, de se focaliser sur le point d’arrivée, par exemple. Une respiration régulière est criciale, comme dans la pratique de tous les sports et de toute activité humaine.

slackline-exercices-echauffement-obligatoire-prealable

Faire de la slack, c’est savoir faire aussi le premier pas. La sangle n’est pas très large, alors il faut placer son pied bien au centre, dans le sens de la longueur et l’orteil posé sur la sangle.

slackline-pieds-nus-orteille-glissant

Garder l’équilibre sur la slackline

Le pied est fixé dans l’axe. Il faut lever les coudes au-dessus des épaules. Donc, les coudes doivent être maintenus dans l’air, les mains au-dessus de la tête, ce qui n’est pas du tout naturel comme attitude. Il faut par ailleurs tenir les bras détendus.

slackline-exterieur-apprendre-coudes-bras-dessus-tete

Tout naturellement ou en cas de nécessité, les bras doivent vite s’agiter et c’est pour cela qu’il faut les tenir relâchés et mobiles.

Gibbon-slackline-interieur-equipement-pratique-individuelle

En ce qui concerne les jambes, celles-ci doivent être maintenues fléchies. La flexion au niveau des genoux et des chevilles doit être permanente, c’est-à-dire tout au long de l’évolution sur la sangle. Dans tous les sport, la flexion des genoux et des chevilles est obligatoire pour contrôler le centre de gravité et assurer la solidité de la posture et l’équilibre du corps.

slackline-exterieur-marche-lente

Hauteur d’installation de la slackline

Lorsque la personne pratiquant la slackline est débutante, il est souhaitable de respecter une hauteur d’installation recommandée. Celle-ci est fixée à la hauteur des genoux. Un débutant montera et descendra mille fois de la sangle, alors la hauteur ne doit pas dépasser les 30 ou 40 cm selon la taille de la personne.

slackline-exterieur-a-frame

La limite qui est sûrement fixée est la suivante : la sangle ne doit en aucun cas être fixée à plus de 60 cm du sol pour les petits et à plus d’un mètre pour les grands, et encore, c’est trop haut pour les uns et pour les autres.

slackline-exterieur-avancement-lente-apprentissage-solide

La distance entre les points d’ancrage

De combien de mètres doit se faire l’écartement ? La longueur de la sangle est le parcours que le pratiquant doit parcourir. C’est son défi mais aussi sa difficulté. Notamment de l’écartement dépend la tension de la sangle parce que plus elle est longue, plus la diffuculté de la tenir tendue sera grande. Alors, quelle est la distance idéale ?

slackline-exterieur-diy-installation-facile

Pour que la sangle reste tendue, la longueur maximale doit atteindre les 4 mètres. Il est bon à savoir que pour stabiliser encore la slackline, on peut soit mettre un banc au-dessous et au milieu de la slangue, soit faire quelqu’un s’asseoir dessus et sur le milieu.

slackline-exterieur-marcher-transfert-poids

Combien de personnes doivent se partager la slackline ?

Aucune activité sportive n’est bonne si on la pratique seul. Il faut partager, se comparer, se poser des défis, etc. Si tout le monde est débutant, il vaut mieux commencer à la pratiquer à deux. Faire les autres attendre trop longtemps les fera fuir l’activité sportive qui se veut être fun. Lorsque les pratiquant maîtrisent la pratique, ils peuvent se la partager à cinq.

slackline-exterieur-faire-premier-pas

Autres règles qui font de la pratique de la slackline une activité super

Respectez le temps nécessaire de passage des autres pratiquants avec qui vous partagez l’activité sportive. Encore plus, si vous formez une équipe ! Ne passez pas par dessus de la sangle pendant que les autres sont dessus. Il ne faut pas toucher la slackline et déranger la personne pratiquante qui se trouve dessus et avance.

slackline-maitrise-respect-distance

Restez éloigné de la slackline, suffisamment loin pour que la personne qui vacille et tombe ne vous tombe pas dessus. Ne jamais toucher aux points d’ancrage et au système de tension. Evitez de rester en face de celui ou celle qui se trouve sur la sangle et qui avance. Il est encore plus important de ne jamais rester en face ou à côté de celui qui fixe la mise en tension.

slackline-installation-mise-tension

slackline-sangle-systeme-tension

Avant de faire le premier pas sur la sangle ou de monter sur la slackline à chaque fois

Comme pour tout type d’activités physiques, il est obligatoire de s’échauffer avant de commencer à pratiquer. Quand on vous parle de “faire le premier pas”, on ne vous parle pas littéralement. Faire le premier pas, littéralement, est quelque chose de très difficile.

slackline-transfert-poids-evolution-sangle

Avant de la faire, il faut s’exercer à tenir sur un pied tout en réussissant à garder l’équilibre. Il faut aussi essayer de bien poser son pied sur la sangle et surtout à la toucher avec l’orteil. La sangle est appelée slack parce qu’aussi tendue qu’elle soit, une fois dessus, vous rebondissez légèrement. Il faut alors apprendre à garder l’équilibre pendant le va-et-vient.

slackline-exterieur-pointe-pied

Synthétisons donc : échauffez-vous, puis apprendre à monter en posant d’abord un pied sur la slackline et descendre de l’autre côté. Faites avec les deux pieds. Lorsque vous arrivez à monter sur la sangle et y rester une seconde, vous pouvez essayer de fixer droit devant vous et de rechercher une position d’équilibre sur un pied en montant les bras très haut. Si vous arrivez à garder l’équilibre pendant environ dix secondes, ce sera bien. Faites avec les deux pieds.

slackline-interieur-accrochage-mural

Apprendre à avancer sur la slackline

C’est cette étape-là que l’on appelle littéralement “faire le premier pas”. Savoir modifier la position d’équilibre et surtout transférer son poids d’un pied à l’autre sur la sangle, voilà ce que c’est faire ce premier pas. Avant de transférer le poids d’un pied à l’autre, il faut savoir toucher la sangle avec la pointe ou l’orteil du pied. Après avoir glissé le pointe du pied droit devant vous, vous allez faire le transfert de son poids. Vous vous engagez dans le parcours en glissant le pied avant. Le décrochement du pied arrière se fait très doucement.

slackline-pratiquer-equilibre-interieur

Il ne faut jamais arrêter de respirer régulièrement durant cette recherche d’équilibre ! Il est primordial que vous repiriez normalement.

Ne regardez pas vos pieds ! Apprenez à tâtonner !

slackline-installation-lire-instruction

Qeul échauffement pour apprendre à garder l’équilibre ?

Commencez à pratiquer la slackline au sol. Essayez de marcher dessus sans “dépasser”. Faites le petit train, ou déplacez-vous sur une ligne d’un gymnase (cloche-pied avant ou arrière, marcher, courir, tout faire les yeux fermés…).

slackline-exterieur-point-ancrage-mise-tension

Par ailleurs, fléchissez ou assiez-vous sur un pied et maintenez votre équilibre. N’oubliez pas de tenir vos bras dans l’air. Essayez ensuite les mêmes exercices sur une poutre mais pas très haute !

slackline-exterieur-banc-suedois

Bon courage !

slackline-echauffement-exercices-prealables


Publié par Sabine Monier dans
Jardins et terrasses Santé et bien-être