Viper, le robot de la NASA qui partira à la recherche d’eau sur la Lune

Publié dans 28/10/2019 par Claire Deschamps

viper nasa lune

L’agence spatiale NASA a l’intention d’envoyer un robot de la taille d’une voiturette de golf sur la Lune en 2022. Son nom ? Viper. Sa mission ? Rechercher des traces de glace sous la surface du satellite de la Terre. La noucelle a été diffusée par l’agence spatiale elle-même.

L’eau, une ressource vitale, pourrait être présente sur la Lune en forme solide

viper lune mission nasa

La mission envisagée par la NASA se concentre sur une ressource vitale, l’eau. Elle a pour objectif d’évaluer la disponibilité de la ressource sur la surface de la Lune. Pour cela, elle enverra un robot qui sera chargé de trouver de la glace, étant donné que la substance ne peut être présente sur la Lune en forme de liquide.

La mission envisagée pour 2022 sera réalisée à la veille d’un autre projet important. Il porte sur une mission d’astronautes qui partiront en direction de la Lune. Cette deuxième mission est prévue pour 2024. L’eau peut être utilisée pour boire et pour répondre aux autres besoins des astronautes sur la surface de la Lune. En plus, si la ressource est bien présente, elle peut aussi servir à la production de carburant.

En cas de succès, la mission de Viper pourrait ouvrir la voie vers des missions en direction de Mars

Le robot qui participera à cette mission sera baptisé Viper. Il explorera des kilomètres de la surface lunaire caractérisée par la présence d’une couche poussiéreuse. En cas de succès, il pourra trouver des centaines de millions de tonnes de glace d’eau. La réussite de cette mission pourrait être un premier pas vers la découverte de vie dans l’espace. L’eau est en effet considérée comme un prerequis pour toute forme de vie, à la fois sur la surface de la Terre et pour celle dans l’espace. De plus, grâce à cette même ressource, la Lune pourrait se transformer en un point de départ pour des missions vers Mars dans l’avenir.

L’appareil envoyé par la NASA devrait atterrir sur la surface de la Lune en décembre 2022. Il disposera de quatre outils pour rechercher l’hydrogène et l’oxygène dans le sol du satellite de notre planète.