La Voie lactée aurait absorbé la galaxie Gaia Enceladus il y a environ 10 milliards d’années

Publié dans 23/07/2019 par Claire Deschamps

voie lactee histoire de galaxie

Une nouvelle recherche menée sur l’histoire de la Voie lactée nous dévoile des détails intriguant sur l’évolution de notre galaxie.

La Voie lactée aurait absorbé une galaxie plus petite il y a environ 10 milliards d’années

voie lactee galaxie histoire espace

La recherche a été menée par l’Institut d’astrophysique des Îles canariens en Espagne. Une équipe de scientifiques de l’Institut a utilisé des données de l’observatoire de l’espace Gaia. Grâce à ces données, les chercheurs ont réussi à dater près de 600 000 d’étoiles de notre galaxie.

Certaines de ces étoiles se trouvent dans un disque épais. Celui-ci se trouve juste au-dessus du disque principal de la galaxie. D’autres sont situées dans le halo. Celui-ci est une structure sphérique qui s’étend au-delà du disque. Ces dernières étoiles peuvent être regroupés en deux catégories. L’une contient des étoiles qui apparaissent comme étant plus bleues que les autres.

Des travaux de recherche antérieurs ont montré que les étoiles bleues faisaient à l’origine partie d’une galaxie plus petite appelée. Elle a été nommée par les scientifiques Gaia-Enceladus. Elle est également connue sous le nom de « sausage galaxy » (galaxie saucisse en anglais). On considère qu’elle a été absorbée par la Voie lactée à un moment de son histoire.

La fusion des deux galaxies serait probablement la plus importante dans l’histoire la plus récente de la Voie lactée

Selon les chercheurs de l’Institut d’astrophysique des Îles canariens, les deux groupes d’étoiles avaient un âge similaire.

Ils avaient probablement environ trois milliards d’années lorsque la Voie lactée a absorbé Gaia-Enceladus. L’événement aurait eu lieu il y a environ 10 milliards d’années. Certaines des étoiles du disque avaient des propriétés similaires à celles du halo, ce qui a amené les chercheurs à en déduire qu’elles avaient la même origine.

C’est probablement la fusion galactique la plus importante et la plus récente de l’histoire de la Voie lactée. C’est ce qu’affirme Carme Gallart, un des membres de l’équipe qui a travaillé sur cette étude.